Uncategorized

RDC : Kitenge Yesu annonce un changement radical dans la gouvernance du pays

RDC : Kitenge Yesu annonce un changement radical dans la gouvernance du pays !

«Lorsque seul un homme rêve, ce n’est qu’un rêve. Mais, si beaucoup d’hommes rêvent ensemble, c’est le début d’une nouvelle réalité. Ce que nous allons connaître bientôt… », a prédit le Haut représentant et Conseiller spécial du Chef de l’Etat, Kitenge Yesu, au cours d’une interview accordée à la presse face à la situation politique de l’heure en République Démocratique du Congo. A l’en croire, après les trois semaines des consultations (mercredi 26 novembre 2020) initiées par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, au Palais de la Nation, Kitenge Yesu affirme, à travers ce passage plein de sagesse, que des grandes décisions sont attendues dans les jours à venir. Des décisions qui iront, sans doute, dans le sens d’un changement radical dans la gouvernance de la République.

Ce Haut représentant du chef de l’Etat croit dur comme fer que les décisions qui seront prises incessamment par le président de la République apporteront une énergie nouvelle à la gestion de la res publica. «Absolument, elles n’auront pas été faites pour rien, c’est pour changer la gouvernance du pays et il en sera ainsi », a-t-il confirmé.

Le partenaire en coalition du CACH, à savoir le Font Commun pour le Congo (FCC) a été catégorique, jusqu’au bout, face aux consultations ouvertes depuis le 2 novembre dernier au Palais de la Nation.

Dans la plupart de leurs communications, les protégés du Sénateur à vie, Joseph Kabila, confirment leur disponibilité à dialoguer avec le Président de la République, mais uniquement « dans le cadre de l’accord de la coalition » et dans le respect de la Constitution.

Une préoccupation assez capitale pour certains, mais que le Haut représentant du Chef de l’Etat a balayé de manière parabolique. « N’oubliez jamais qu’il existe quatre choses dans la vie qu’on ne pourra jamais rattraper : la pierre après l’avoir lancée, les mots après les avoir dits, l’occasion après l’avoir perdue, le temps après qu’il soit passé», a-t-il lâché.

Tshisekedi-Kabila, vivement un tête-à-tête

Au regard de la crise que traverse la République démocratique du Congo dont la majeure responsabilité incombe à la coalition au pouvoir, plusieurs langues ne jurent que pour un dialogue direct entre le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi comme Autorité Morale du CACH, et son prédécesseur et Autorité Morale du FCC, Joseph Kabila, pour aplanir les divergences qui mettent toutes les institutions du pays à genoux. C’est notamment le cas du Regroupement politique le ‘’Centre’’ de Germain Kambinga.

Pour ce mouvement qui se veut centriste, ce dialogue direct, du reste salutaire, devra normalement intervenir avant l’annonce de grandes décisions qu’auront prises le Président de la République à l’issue de ses consultations.

Interrogé à ce sujet en tant que Haut représentant et Conseiller spécial du Chef de l’Etat, Kitenge Yesu pense, quant à lui, qu’il s’agit d’une question à laquelle le Président de la République lui-même peut répondre.

Et quant à la démarche initiée, il y a quelque temps, par les pères Evêques de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) tendant à réunir les deux bouts de la chaîne, Kitenge Yesu estime que ‘’les Evêques sont en train d’abandonner leur mission principale’’.

« J’ai beaucoup de respect pour eux. Mais, ils semblent abandonner leur mission », a-t-il laissé entendre.

Au-delà du jeu politique, alors qu’il se portait à merveille, cet homme d’une septantaine révolue a été victime d’une folle rumeur le présentant comme étant gravement malade. Kitenge Yesu a, une fois de plus, laissé parler la sagesse qui habite en lui.

‘’Ceux qui ont écrit ces inepties sur mon état de santé sont des mortels comme vous et moi. Tout ce qu’ils me souhaitent peut leur arriver, voyons voir comment sera ce mois de décembre’’, a-t-il conclu.

Par Cyprien Indi (La Prospérité)

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer