Uncategorized

RDC: le patron de la Gécamines réélu à la tête de la Fédération des Entreprises du Congo

RDC: le patron de la Gécamines réélu à la tête de la Fédération des Entreprises du Congo

Le président du conseil d’administration de la grande entreprise minière congolaise Gécamines, Albert Yuma Mulimbi, a été réélu jeudi comme président de l’organisation patronale Fédération des Entreprises du Congo (FEC) dans un climat de suspicions, ont rapporté des médias locaux. En fonction depuis 2005, M. Yuma a été réélu « à l’unanimité » par le conseil d’administration de la FEC réuni dans un grand hôtel de Kinshasa, a précisé le site d’information 7sur7.cd.

La FEC constitue à la fois la chambre de commerce et d’industrie de la République démocratique du Congo (RDC) et la principale organisation patronale du pays.

Diplômé de l’Université catholique de Louvain (UCL) en administration et gestion financière, gestion des entreprises, sciences du travail, sciences économiques pures, M. Yuma, considéré comme appartenant au camp de l’ancien président Joseph Kabila, est également depuis 2010 le président du conseil d’administration de l’entreprise minière publique Générale des carrières et des mines (Gécamines).

Plus tôt dans la semaine, l’administrateur délégué de la FEC, Kimona Banonge, avait accusé, dans une lettre adressée au président Félix Tshisekedi, certains membres du cabinet du chef de l’Etat de vouloir écarter la candidature de M. Yuma.

« Il nous revient de constater ces derniers temps que certains membres de votre cabinet se permettent, sans qualité aucune, de s’immiscer dans le fonctionnement de la Fédération des Entreprises du Congo en donnant des injonctions, sinon des orientations en rapport avec la tenue de l’Assemblée générale ordinaire (du 26 novembre). Je suis l’objet, depuis quelques jours, d’intimidations au téléphone ou des invitations de certains de vos conseillers et même des services spéciaux et je dois vous avouer que je suis inquiet pour mon intégrité physique. En violation des statuts et du règlement intérieur de la Fédération (…), des injonctions m’ont été données pour écarter la candidature de Monsieur Albert Yuma Mulimbi pour l’élection du président national de la FEC », avait expliqué M. Bononge.

Par La Libre Afrique/Belga

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer