Uncategorized

RDC : le Conseil d’État annule l’élection d’Albert Yuma à la présidence de la FEC

-

Albert Yuma

Le Conseil d’État a annulé, vendredi 27 novembre 2020, la réélection d’Albert Yuma au poste de président du Conseil d’administration, faisant office de président national de la Fédération des entreprises du Congo (FEC).

L’annulation de cette élection intervient 24 heures après la tenue de l’assemblée générale élective qui a porté Albert Yuma à la tête du patronat de la RDC pour la sixième fois consécutive. Le Conseil d’Etat a jugé cette élection « non conforme » aux Statuts de la Fédération des entreprises du Congo.

La plainte contre l’élection d’Albert Yuma Mulimbi a été portée par Dieudonné Kasembo, un des candidats malheureux à cette élection. Il dénonce, entre autres, les irrégularités constatées avant et pendant le scrutin.

. « Avant le scrutin, toutes les candidatures devaient passer par un certain Conseil de sages ,avant d’être validées, alors que les statuts de la FEC ne reconnaissent nullement ce conseil de sages. Pendant l’élection, les électeurs étaient contraints de voter par main levée. Une manière de mieux fixer et identifier le choix des candidats, alors que le vote est censé être secret », a dénoncé le collectif d’avocats de Dieudonné Kasembo.

Après cette décision du Conseil d’État, de nouvelles élections devront être organisées endéans 15 jours, conformément à la loi.

Albert Yuma a été élu pour la sixième fois à la tête du patronat congolais le jeudi 26 novembre 2020. Elu à l’unanimité, Albert Yuma s’est dit heureux d’avoir brigué ce nouveau mandat. Il a promis de travailler, comme d’habitude, pour l’intérêt des membres de la fédération des entreprises du Congo.

Quelques jours avant le scrutin, des hauts cadres de la FEC ont dénoncé des injonctions venant des membres du Cabinet du président de la République, influençant certains électeurs à voter pour Dieudonné Kasembo.

Pour les responsables de la FEC, il est inadmissible et hors de question que les politiques s’immiscent dans une affaire qui ne les concerne pas, étant donné que la FEC est apolitique.

Par Eric Wemba
congo-press.com (MCP)  

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer