Uncategorized

RDC : la loi sur les peuples autochtones adoptée à l’Assemblée nationale

Le député national élu de la province du Maniema et porteur de la loi sur les peuples autochtones,  Rubens Rachidi, a salué, vendredi 27 novembre 2020, la loi sur les peuples autochtones adoptée  jeudi, à l’unanimité à l’Assemblée nationale qui leur donne un accès gratuit aux établissements publics sur l’enseignement secondaire et professionnel.

L’élu de Maniema a loué les innovations apportées dans cette loi en faveur des peuples autochtones pygmées, notamment l’exonération de tous les frais liés à la justice, en cas d’un procès, avant de remercier les élus nationaux qui ont accepté de voter à l’unanimité ce texte de loi.

Selon lui, cette loi incitera  les peuples autochtones à participer à la vie normale comme tout Congolais et met fin  à toutes les discriminations dont ils faisaient objet.

«C’est une innovation. Car, depuis longtemps, cette catégorie de Congolais n’était pas reconnue comme propriétaire des terres qu’ils possèdent. Grace à cette loi, les principes de consentement libre, informé et préalable est désormais légal au niveau de la RDC », a dit le député Rubens Rachidi, ajoutant que les peuples autochtones  pygmées pourront maintenant être consultés au préalable et donner leur consentement pour tout projet de développement les concernant.

Pour le président de commission socioculturelle, Léon Mondole, cette loi est une amélioration de la proposition qui intègre tous les éléments nécessaires à la protection et à la promotion de ces peuples.

«Les peuples autochtones pygmées sont parmi les populations les plus vulnérables en RDC. Car, la majorité d’entre eux n’ont pas la possibilité de faire de bonnes études. Ils sont plus discriminés dans certains coins du pays. Raison pour laquelle, l’Assemblée nationale a réfléchi sur leur promotion afin d’atteindre l’idéal tel que le veut la constitution », a fait savoir le président de cette commission.

Le coordonnateur de la « Dynamique des groupes des peuples autochtones (DGPA »),Patrick Saidi, a, de son côté, souligné que cette loi vient renforcer la cohabitation pacifique et l’intégration sociale entre les communautés locales, au niveau des services étatiques et des institutions de la République.

Grâce à cette loi, a-t-il ajouté, les peuples autochtones pygmées pourront maintenant profiter de la cooptation dans le cadre des élections. Il s’est dit satisfait de voir cette loi  parvenir à son adoption définitive, du fait que le travail devra se poursuivre au Sénat avant sa promulgation par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

L’Assemblée nationale a adopté, jeudi 26 novembre 2020 à Kinshasa, la proposition de loi portant protection et promotion des droits des peuples autochtones pygmées, rappelle-t-on. 

Par ACP

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer