Uncategorized

RDC : la Belgique restera “le porte-voix de la région des Grands Lacs”

La Belgique restera « le porte-voix de la région des Grands Lacs »

La Belgique poursuivra l’an prochain son soutien aux efforts de stabilisation de la région des Grands Lacs et est favorable à une reprise « graduelle » de la coopération militaire avec la République démocratique du Congo (RDC), a indiqué, mercredi 25 novembre 2020, la vice-Première ministre et ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès ». La Belgique continuera à soutenir les efforts de stabilisation de la région des Grands Lacs sur le plan bilatéral et en jouant un rôle de relais et de porte-voix de la région auprès de la communauté internationale », a-t-elle déclaré dans la note de politique générale qu’elle a présenté en commission des relations extérieures de la Chambre.

L’action belge en 2021 sera axée sur le dialogue, la prévention des conflits et le développement des institutions démocratiques, a précisé Mme Wimès (MR).

Selon elle, la Belgique continuera en 2021 à soutenir les réformes annoncées par les nouvelles autorités de la RDC (le président Félix Tshisekedi, ndlr). « Nos deux pays envisageront la reprise graduelle de la coopération militaire dans le cadre d’une approche globale », a-t-elle ajouté.

« Avec ma collègue ministre de la Défense (Ludivine Dedonder, ndlr), nous examinerons, dès 2021, les possibilités de coopération offrant une situation clairement win-win pour les parties », a a poursuivi la chef de la diplomatie belge.

La coopération militaire belgo-congolaise avait été brutalement interrompue en avril 2017 par le régime de l’ancien président Joseph Kabila. Cette décision faisait suite à des critiques du ministre des Affaires étrangères de l’époque, Didier Reynders, sur le choix d’un Premier ministre congolais issu de l’opposition.

Selon l’actuelle ministre, la Belgique participera aussi activement à la réflexion sur le futur de la MONUSCO (la Mission des Nations unies pour la stabilisation de la RDC), ainsi que sur la future stratégie régionale de l’ONU pour les Grands Lacs.

« Si les autorités congolaises en font la demande, la Belgique étudiera la possibilité d’autres appuis à la présidence congolaise de l’Union africaine en 2021, au-delà des actions déjà menées », précise la note.

Par La Libre Afrique/Belga

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer