Société

Patient Bashombe refuse de partir, Danny Singoma nouveau président au 30 novembre : le Cadre de Concertation de la Société civile de la RDC au bord de l’implosion

FacebookTwitter

Un climat malsain règne désormais au sein du Cadre de concertation national de la Société civile de la République démocratique du Congo. Une situation créée par son actuel comité de coordination présidé par M. Patient Bashombe. Lequel a remis en question les résolutions du 2ième Forum de la Société civile congolaise organisé en 2019, notamment en ce qui concerne la coordination rotative.

Voilà pourquoi, le Centre National d’Appui au Développement et à la Participation populaire (CENADEP), ONG de la Société civile congolaise, a demandé à ce comité Bashombe de revenir à la raison, et place l’Union européenne devant ses responsabilités en tant que bailleur principal, afin de sauver les acquis du 2ième Forum de la Société civile congolaise.

En effet, organisées à Kinshasa du 26 au 29 novembre 2019, sur financement de l’Union européenne, ces assises avaient comme principal objectif de reformer le Cadre de concertation national de la Société civile congolaise, censé d’être un espace de mobilisation citoyenne et de dialogue franc avec les pouvoirs publics ainsi que les partenaires techniques et financiers. Ce forum avait réuni plus de 300 personnes dont le tiers venait des 25 provinces de la RDC, et a été rehaussé de la présence de André Kabanda, ministre près le Chef de l’Etat.

Ce forum s’était clôturé par la désignation de 28 personnes formant 4 comités de 7 animateurs (7 organisations), chacun pour un mandat de coordination de la Société civile pour 4 ans avec un passage obligatoire annuel de flambeau entre les 4 comités, selon l’ordre de succession convenu et validé par l’ensemble de participants. Cette formule rotative de coordination avait été retenue aussi pour les cadres provinciaux.

Et le CENADEP, à travers son directeur général, M. Danny Singoma, avait été désigné pour coordonner le comité de la deuxième année du mandat, soit du 30 novembre 2020 au 30 novembre 2021. Une des résolutions de ce forum de novembre 2019 était aussi de réunir la plénière des 26 présidents des cadres de concertation provinciaux ainsi que la coordination nationale afin de valider les outils de gouvernance proposés. C’est-à-dire, les Statuts, le Règlement intérieur ainsi que le manuel des procédures.

Cependant, contre toute attente, une plénière qui vient de se tenir dernièrement à Kinshasa, soit du lundi 09 au mercredi 11 novembre courant, a donc remis en question ces résolutions du Forum de 2019, notamment en ce qui concerne la coordination rotative. Les présidents des cadres provinciaux ont aussi soutenu la démarche du coordonnateur national actuel, M. Patient Bashombe, celle de prolonger son mandat pour une période inconnue et de garder au niveau des provinces des mandats de 4 ans renouvelables.

Face à cette situation malencontreuse, le CENADEP qui le dénonce, souhaite ainsi la médiation du ministre près le Chef de l’Etat qui représentait à ces accises le président de la République. Aussi, apprend scooprdc.net, le comité de coordination en attente annonce aussi pour ce 30 novembre, l’organisation par les organisations de la Société civile soucieuses de sauvegarder les acquis du 2ième Forum, d’une journée de commémoration et de passage de flambeau entre le comité Bashombe sortant, et le comité entrant, lequel sera dirigé par M. Danny Singoma, pour coordonner l’an deux du Cadre de concertation national de la Société civile congolaise. Ce qui risque de conduire au dédoublement de cette structure si l’on n’y prend garde !

CR/Scoop.cd

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer