Uncategorized

RDC : la clôture des consultations présidentielles renvoyée à mercredi 25 novembre

La clôture des consultations présidentielles, initiées par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, en vue de constituer l’Union sacrée de la nation en République démocratique du Congo, prévue pour mardi, a été renvoyée à  mercredi 25 novembre 2020, dans le souci de recevoir les derniers inscrits, a annoncé à la presse Kasongo Mwema Yamba Yamba, porte-parole du Chef de l’État. «Initialement prévue mardi, la clôture des consultations présidentielles a été renvoyée pour ce mercredi, eu égard à l’engouement que les consultations initiées par le Président de la République a rencontré, et tenant compte également des listes extrêmement longues», a déclaré le porte-parole du Chef de l’Etat.

Il sied de noter que le Chef de l’Etat est à sa quinzième journée des consultations qu’il a entamées le 2 novembre 2020.

Assisté des membres du secrétariat technique ad hoc, le Chef de l’Etat a échangé avec différentes personnalités du monde sociopolitique congolais, toutes tendances confondues, venues de Kinshasa et de l’arrière pays, et dont il a réceptionné des mémos des uns et des autres, contenant diverses suggestions qu’il va compiler, le moment venu, avant de prendre une décision dans le sens d’impulser des réformes profondes, consacrant l’alternance démocratique et améliorant la gouvernance en RDC.

Ce mardi, les consultations se sont poursuivies avec les audiences accordées aux groupes sociopolitiques retenus sur le journal du protocole de la Présidence de la République. Il s’agit des délégués du regroupement politique «Action Alternative pour le bien-être et le changement» (AAB), un regroupement politique du Front commun pour le Congo (FCC), et la délégation des généraux d’armée, retraités des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Le regroupement politique AAB soutient l’initiative du Chef de l’Etat

Le regroupement politique «Action Alternative pour le bien-être et le changement» (AAB), un regroupement politique du Front commun pour le Congo (FCC) soutient  l’initiative du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a déclaré le porte-parole dudit regroupement et président du parti politique Bienvenue Akilimani Munganga à l’issue de l’audience que le Che«Fraternité congolaise», f de l’Etat lui a accordée, dans le cadre de la quinzième journée desdites consultations. «Nous sommes derrière cette initiative salvatrice et républicaine pour notre pays afin de le faire sortir du bourbier  où il se trouve. Voilà pourquoi nous avons répondu vite à l’appel du Chef de l’Etat pour apporter notre petite contribution à cette initiative pour l’intérêt du peuple congolais», a-t-il affirmé.

Tout en indiquant qu’il réserve la primeur de leurs propositions au Chef de l’Etat, le président de la «Fraternité congolaise»  a fait savoir qu’ils ont «bravé la peur, pour avoir accepté de participer aux consultations présidentielles».

Des problèmes militaires soumis au Chef de l’Etat

Le Président de la République a également reçu mardi, dans le cadre des consultations, une vingtaine de généraux des Forces armées de la RDC (FARDC) et de la Police Nationale Congolaise (PNC) à la retraite, venus lui soumettre des problèmes des militaires. «Nous avons parlé uniquement des problèmes militaires liés à l’unité nationale. Nous appelons tous à la solidarité et à la complémentarité. Nous voulons que le pays aille de l’avant»,  a dit, le général Kpama Baramoto,  tout en se gardant de livrer les secrets de la défense.

Par ACP

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer