Province

ESU : l’ISC/Kananga lance 86 nouveaux diplômés sur le marché de l’emploi

L’année académique 2019,-2020 s’est clôturée de la plus belle des manières, samedi 21 novembre 2020, à l’Institut supérieur de commerce (ISC)/Kananga.

À cette occasion, une double cérémonie, de collation des grades et de clôture de l’année académique, a été organisée au site de cette institution à Kamayi.

Dans son allocution, le directeur général de L’ISC/Kananga, le professeur Étienne Mutshipayi, a loué les efforts des autorités nationales pour la paix et l’orientations dans l’achèvement heureux de cette année, surtout le président de la République pour son engagement dans la lutte et la riposte contre la COVID-19 en RD Congo, sans
lequel l’année à académique serait hypothétique.

« Nous remercions tout le monde pour la grandeur d’âme car s’étant sacrifié, chacun, à l’intérêt supérieur. Notre reconnaissance s’adresse au personnel administratif, technique, académique et les ouvriers pour leurs parents. Il serait ingrat si nous ne remercions pas les parents qui sont nos partenaires privilégiés pour nous avoir confié les enfants pour les éduquer. Pour bien assurer cette responsabilité, il faut que nous puissions parler le même langage », a-t-il recommandé.

Il a noté deux éléments qui ont caractérisé l’année dans son institution, notamment, la crise qui avait secoué le comité d’administration et l’apparition de la radio.

Il s’est félicité et salué tout son comité pour la qualité de l’enseignement, pour la validité et le niveau qu’a éteint son établissement actuellement.

Après avoir congratulé les uns et les autres pour la lutte contre les anti valeurs au sein de l’ISC, il a axé son mot de circonstance sur sept points qui constiutent un fléau au Kasaï Central.

Satisfait, Joseph Nkashama Kayombo n’a pas hésité de souligner que cette année était particulière pour eux car ayant travaillé dans un climat de vives tension.

Il a rassuré également que les matières prévues au programme national ont été assimilées et qu’aucun cours n’a été reporté.

Il a demandé aux lauréats de travailler pour le développement de la province du Kasaï Central et la République démocratique du Congo et contribuer activement à l’amélioration des conditions de vie des citoyens.

Le chef des travaux, Joseph Nkashama, a signalé que, cette année, 86 étudiants finalistes ont satisfait, dont une distinction (73, ,%).

Pour cette sixième promotion pour le cycle de graduat et de quatrième pour la licence, 86 nouveaux diplômés ont obtenu des grades académiques.

La ministre provinciale en charge des Finances et représentante du gouverneur a.i. en mission, Angel Ngalula, a salué la bravoure du nouveau comité de gestion de l’ISC et encouragé les membres du conseil d’administration qui ont érigé ce monument à ne pas baisser les bras .

Elle a remis symboliquement les diplômes aux lauréats avant de promettre l’accompagnement du gouvernement provincial.

Quant aux perceptives d’avenir, le comité de gestion veut approvisionner leur salle.

L’apôtre Alphonse Beya et Benoît Dikuyi, deux membres du CA/ISC, ont assisté à cette cérémonie riche en couleurs.

Par JC Shamois Baks

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer