Uncategorized

Présidentielle en Côte d’Ivoire : l’opposition fustige un « échec du coup d’État électoral »

À l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire, samedi 31 octobre 2020, l’opposition fustige « l’échec d’un coup d’État électoral », avec une participation en baisse selon des sources concordantes.  

Les bureaux de vote ont fermé en Côte d’Ivoire.

L’opposition fustige « l’échec d’un coup d’État électoral », avec uneparticipation en baisse selon des sources concordantes.

L’indépendant Kouadio Konan Bertin a, pour sa part, appelé au calme.

« Il y a eu trop de morts dans ce pays, trop de sang versé sur le sol de Félix Houphouët-Boigny. J’ai choisi de freiner l’hémorragie et faire en sorte que ce 31 octobre la Côte d’Ivoire reste débout et vivante. »

L’opposition avait encouragé leboycott actif du processus électoral et appelé à la désobéissance civile.

Mission accomplie, selon l’ancien Premier ministre Pascal Affi N’Guessan.

« Nos compatriotes ont boudé, dans leur très large majorité, l’opération que monsieur Alassane Ouattara a tenté ce jour. Son coup d’État constitutionnel et électoral a été un échec. Les Ivoiriens ont refusé de s’associer à cette mascarade d’élection. »

Le scrutin du 31 octobre 2020 a été émaillé d’incidents dans plusieurs villes.

Le dépouillement devrait prendre quelques jours alors que le présidentAlassane Ouattara brigue un troisième mandat controversé.

Par Fabrice Marimootoo/AFP

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer