Uncategorized

RDC : “Les consultations nationales ne devraient pas aboutir au partage du pouvoir” (Société civile)

Felix Tshisekedi présidant le 51eme Conseil des ministres par visioconférence vendredi 2 octobre 2020.

La Société civile, Forces vives de la RDC recommande au Chef de l’État que les consultations qu’il a initiées se fassent sur des questions socio-économiques et sécuritaires et non sur le partage du pouvoir.

Lors d’un point de presse tenu, jeudi 29 octobre 2020 à Kinshasa, John Masimango, porte-parole de cette structure, invite le Président Félix Tshisekedi, en sa qualité de garant du bon fonctionnement des institutions, à éviter de donner l’impression de s’identifier à une tendance politique.

« Que les consultations se passent au sein des institutions pour un dialogue franc entre acteurs, afin de dissiper les malentendus à répétitions. Qu’elles soient orientées uniquement sur les questions socio-économique et sécuritaire et non pour le partage du pouvoir », a fait remarquer John Masimangi.

Concernant la question de prestation des serments des juges de la Cour constitutionnelle, la Société civile Forces vives recommande à Félix Tshisekedi que toute prise de position et décision trouvent fondements dans le respect de la Constitution et des lois de la République.

Les consultations nationales devront débuter lundi 2 novembre 2020. Le Cabinet du Chef de l’Etat, l’a annoncé vendredi 30 octobre à la télévision publique, la RTNC.

Selon le porte-parole de Félix Tshisekedi qui a lu cette lettre, l’ordre d’arrivée et de réception des personnalités et des associations est indiqué dans les invitations qui ont été remises aux concernés.

Par RO

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer