Uncategorized

RDC : les 3 nouveaux juges ont prêté serment devant Tshisekedi, en l’absence de 3 chefs d’institutions

 Finalement, la prestation de serment de trois membres de la Cour constitutionnelle a eu lieu mercredi 21 octobre 2020 au Palais du peuple, à Kinshasa, malgré la controverse autour de leur nomination.

Félix Tshisekedi a reçu mercredi 21 octobre 2020, les serments de trois nouveaux juges constitutionnels au Palais du peuple. Des juges, dont la nomination intervenue le 17 juillet 2020 est toujours contestée par le camp de l’ex-président Joseph Kabila.

Mais en dépit de cette contestation, les juges Kaluba Dibwa Dieudonné, proposé par le président de la République ainsi que Mme Kalume Yasengo Alphonse et Kamulete Badibanga Dieudonné, issus du quota du Conseil supérieur de la magistrature, ont prêté serment.

Une cérémonie sans la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda et le président du Sénat, Alexis Thambwe. Et, aussi, sans une partie du gouvernement dont le Premier ministre, Sylvestre Ilunga.

LE FCC BOYCOTTE LA CÉRÉMONIE

Au Palais du peuple où s’organisait la cérémonie de prestation de serment des 3 juges constitutionnels, plusieurs ministres et députés du CACH ou de l’opposition ont été visibles dans la salle. Mais, pas des membres du FCC, qui contestaient toujours cette cérémonie.

À quelques heures de la cérémonie de prestation de serment des trois juges constitutionnels nommés en juillet 2020 par le président Félix Tshisekedi, le décor était déjà planté dans la salle de Congrès du Palais du peuple. Plusieurs personnalités appartenant à la plateforme politique Cap pour le changement (CACH) étaient présentes. Des ministres aussi bien des députés de cette famille politique.

Mais, des membres du Front commun pour le Congo (FCC), plateforme de l’ex-président Joseph Kabila, ont boycotté cette cérémonie. Le FCC n’est toujours pas d’accord avec les ordonnances nommant ces trois juges.

De son côté, le président Félix Tshisekedi semblait foncer dans sa décision.

Et dans une déclaration rendue publique mardi 20 octobre 2020, le FCC a, une fois de plus, dénoncé la violation “intentionnelle et manifeste de la Constitution” dans la nomination de ces nouveaux juges à la Cour constitutionnelle.

Le FCC rappelait que tous ses cadres ne prendront pas part à la cérémonie de prestation de serment des juges constitutionnels au Palais du peuple.

Et en même temps, cette plateforme appelait la population de la République démocratique du Congo à la résistance :

« Le FCC dénonce la violation intentionnelle du siège du parlement et appelle la population, qui a massivement voté par référendum la Constitution en vigueur, de se tenir prête à résister et à s’opposer à toute tentative de passage en force tendant à imposer le fait accompli d’une nouvelle Cour aux ordres, assise sur des graves violations des dispositions basiques de la Constitution, partant à toute dérive dictatoriale”.

Par CR/Dido Nsapu (DC)

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer