Province

Kasaï Central : 1 million d’enfants attendus dans la campagne d’enregistrement à l’état civil

Par Jean Claude NGALAMULUME BAKAMUBIA

La campagne de rattrapage des enfants non enregistrés dans le délai à l’état civil a été lancée jeudi 15 octobre 2020 à Kananga, dans le cadre du projet de renforcement des systèmes pour le développement humain.

C’est le ministre provincial de l’Intérieur faisant fonction de gouverneur a.i. en mission qui a présidé la cérémonie à l’école primaire Buena Muntu 2 .

Tharcisse Kabatusuila a indiqué que l’heure n’est pas au discours mais plutôt à l’identification des enfants en milieux scolaires. Il a rendu hommage au Chef de l’État pour son implication dans la matérialisation de ce projet. D’où, son invitation aux parents à disponibilser massivement leurs enfants pour cette fin.

« Nous serons avec vous à tout moment que besoin », a-t-il déclaré .

Présent à cette activité, Jean Tshikunga, projet manager, a précisé que 1.400.000 enfants ont été déjà enregistrés à Kinshasa et à Lubumbashi (Hait-Katanga), et le gouvernement congolais veut identifier 2.400.000 enfants.

L’objectif visé est celui de renforcer le système de gestion dans les domaines de l’éducation, de la santé et de la protection sociale, d’une part, et, d’autre part, de mettre à la disposition des gouvernants des données de qualité pour des décisions avisées, de manière à améliorer la qualité des services.

« Il s’agit d’un projet du gouvernement de la République, conçu, supervisé et mis en œuvre par lui », a souligné Albert Bahati coordonnateur de cette campagne, qui rassure qu’elle est gratuite.

Six structures ont été choisies pour assister techniquement les acteurs étatiques dont Civipol, UNFPZ, Caritas et CFEF tandis que 100.000 enfants seront enregistrés dans la ville de Kananga. La moitié d’eux bénéficiera d’actes de naissance et concerne la province éducationnelle Kasaï Central 1 pour 54 écoles ciblees .

Quant à la méthodologie, cette campagne va se dérouler en 4 étapes : à l’école, dans les familles (aux structures sanitaires), au bureau de l’état civil et au tribunal pour enfants.

Ce projet a été mis en œuvre le 20 janvier 2020 et intervient tardivement à cause de la pandémie de COVID-19 .

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer