Uncategorized

RDC : Félix Tshisekedi “favorable” au mémorandum des professeurs de l’UNIKIN et de l’UPN en grève

Photo droits tiers

Dimanche 6 septembre 2020 a été chargé à la Cité de l’Union Africaine pour le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo qui en a mis à profit pour s’imprégner des revendications des professeurs des universités de la capitale, à la base des grèves généralisées observées depuis plusieurs mois au sein des établissements universitaires.


Le Président de la République a d’abord pris langue avec l’Association des professeurs de l’Université Pédagogique Nationale (UPN) venue lui soumettre un train des réclamations longtemps restées sans solution.
Le Professeur Docteur Raoult EKWAMPOK KA’NDUM, chef de ladite association a plaidé auprès du Chef de l’État au nom leur assemblée générale pour l’amélioration de conditions sociales des professeurs notamment l’achèvement de certains bâtiments toujours en chantiers sur le site de l’UPN, une situation qui fait qu’ils sont à ce jour sans bureau.

À cette liste s’ajoutent le trop perçu sur la vente des véhicules de professeurs, le manque à gagner de 2018-2019, les étudiants qui manquent de cadre approprié et finalement leur situation salariale .
Le Chef de l’État s’est montré très attentif à toutes ces revendications et a promis de s’impliquer pour des solutions idoines dans le plus bref délai. Il a également promis d’effectuer une visite d’inspection à l’Université Pédagogique Nationale pour palper du doigt la réalité qui y prévaut.

Dans le même chapitre le Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi a également échangé avec l’Association des professeurs de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) qu’a conduite sonPrésident, Mathieu Bokolo. Ce dernier a exposé au Chef de l’État une pile des revendications liées à la perte du pouvoir d’achat suite à la dévaluation de la monnaie nationale par rapport à la devise étrangère.

La problématique de l’augmentation de leurs rémunérations jamais revue depuis plus de 10 ans et l’épineuse question de trop perçu sur la vente des véhicules des professeurs sont les autres points qui ont aussi été abordés afin de solliciter l’implication de l’autorité suprême.


Attentif et soucieux de solutionner les problèmes qui minent les différents corps sociaux, le Président de la République s’est montré favorable au mémorandum de ses hôtes pour qu’ils obtiennent gain de cause.

C’est sur une note positive que ces derniers sont partis, dans leur gibecière, l’espoir de convaincre leurs assemblées générales respectives en vue de la levée de la grève au sein des universités publiques.


Ces échanges entre le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et les différentes délégations des professeurs ont connu la participation de la conseillère principale des questions juridiques et administratives, la Professeure Nicole Bwatshia et du conseiller au collège éducation et recherche scientifique, le Professeur Richard Musomo Amundala. Une rencontre qu’a facilitée le député honoraire Franck Diongo, animé de la volonté de rechercher la paix sociale.

Par CR/PP

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer