Politique

RDC-Ève Bazaïba : “Quand on est déjà au pouvoir, on continue à marcher, c’est que le pouvoir est ailleurs”

Membre de Lamuka, la Secrétaire générale du Mouvement de libération du Congo (MLC), salue l’engagement et la détermination des Kinois, opposés au déclin de la RDC. Eve Bazaïba décrie le fruit d’un deal entre le Front commun du Congo (FCC) et le Cap pour le Changement (CACH), qu’il qualifie d’incestueux. D’où, son cri de coeur.

Présente, lundi 13 juillet 2020, à la marche de protestation à l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la Ceni, Ève Bazaïba a profité de l’occasion pour faire le point sur les enjeux de l’heure en RDC. Elle s’est particulièrement attaqué aux initiateurs du mariage FCC-CACH.

“Les Kinois sont engagés et déterminés à s’exprimer contre le déclin de la RDC, fruit d’un deal incestueux FCC – CACH. Le dollar s’échange à 2000 FC. La gouvernance est défaillante : corruption, détournements, insécurité partout, huit pays voisins envahissent le pays!”, a déclaré la secrétaire générale du MLC dans une vidéo palancée sur twiter avant la marche de Lamuka à Kinshasa.

.QUAND Ève BAZAIBA INTERPELLE L’UDPS

Réputée pour son franc-parler, la dame de fer du MLC a saisi l’occasion pour tirer à bout portant sur l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps).

Elle ne comprend pas pourquoi le parti présidentiel ne cesse d’organiser des marches de protestation, alors qu’il est au pouvoir depuis le 24 janvier 2019.

“On marche pour arracher le pouvoir. Mais, quand on est déjà au pouvoir, on continue à marcher, c’est que le pouvoir est ailleurs”, a-t-elle lâché.

“Pourquoi marcher si on détient réellement le pouvoir? Pourquoi compter des morts lorsque le président de la République et le ministre de l’intérieur sont de votre obédience ?”, s’interroge l’ex-dame de fer de l’UDPS.

“Le Mlc a le droit de manifester pour que le pays soit remis dans le rail, pas eux Avec Dieu, nous vaincrons”, a affirmé Ève Bazaïba.

.LE PORC COMMENCE A MANGER SES ENFANTS

Usant de paraboles à l’encontre du parti présidentiel, Eve Bazaïba s’est écriée : “Le serpent, même s’il est trop long, il ne peut pas se mordre. Mais bizarrement, pour le cas de la RDC, il se mord. Le porc commence à dévorer ses propres enfants : l’un en prison ( ndlr: l’ex-directeur de cabinet de Félix-Antoine Tshisekedi, Vital Kamerhe), l’autre tué”, a conclu Eve Bazaïba.

Par Gloire BATOMENE (FDA)

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer