Uncategorized

Procès 100 jours: la partie civile requiert de Kamerhe et Jammal le paiement de 147 millions USD


Jammal Samih, homme d’affiares libanais lors de son proces à Makala le 11/05/2020.

Lors de l’audience de jeudi 11 juin 2020 à la prison centrale, la partie civile a demandé une condamnation maximale des prévenus Kamerhe, Jammal et Muhima pour corruption, blanchiment et détournement de deniers publics. Vital Kamerhe et Jammal Samih doivent rembourser l’Etat congolais à plus de 47 millions de dollars américains et de dédommager l’Etat à hauteur de 100 millions USD, a requis Me Coco Kayudi.

La partie civile a fait une chronologie des faits pour signaler un rapprochement entre M. Kamerhe et Jammal ainsi que le plan du décaissement établi déjà du 1er janvier, avant le lancement des travaux du programme de 100 jours. « Le 06 mars, Samibo adresse une facture, non à l’autorité contractante, mais à la Présidence de la République 001 avec le montant dans le plan Kamerhe de décaissement»,indique Me Coco Kayudi.

Le 15 mars 2020 : imputation du dossier au ministère Urbanisme et Habitat. La vignette de paiement est établie au ministère des Finances: 14 millions USD. Le même 15 mars, le paiement est effectué à SAMIBO par la BCC (Swift), à RawBank au lieu d’EcoBank. Le ministre des Finances avait donc saisi le Gouverneur de la BCC et la société Samibo est servi, sans contrat, ni avenant.

L’argent payé parvient dans le compte de Jammal.  Et les 18 mars et 19 mars, le compte est vidé.« Les chèques sont établis au nom des enfants Jammal », remarque Me Coco Kayudi. 

Selon la partie civile, Vital Kamerhe avait prémédité le détournement de plus de 47 millions de dollars en complicité avec Jammal Samih.

Par CR/RO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer