Uncategorized

Nord-Kivu : 50 personnes kidnappées à Lubero par des Maï-Maï NDC


Carte de Lubero au Nord Kivu


Une cinquantaine de personnes ont été kidnappées par les miliciens Maï-Maï Nduma Defense of Congo (NDC) dans la nuit de dimanche 31 mai 2020 à lundi 1er juin 2020 vers Bunyatenge et Mbughavinywa, deux villages situés dans la partie sud du territoire de Lubero (Nord-Kivu).
D’après l’administrateur de Lubero, Richard Nyembo wa Nyembo, ces miliciens reprochent à leurs otages de ne pad s’être acquittés chacun de leur payement de la taxe mensuelle de mille francs congolais (0.50 USD).

Cette taxe, communément appelée« jeton », a été instaurée dans cette partie de la province du Nord-Kivu par ce groupe armé depuis plusieurs mois.

Richard Nyembo wa Nyembo confirme également que la zone, où le fait s’est passé, est sous contrôle de ces miliciens, avant de rassurer que l’information est déjà remontée à sa hiérarchie afin de voir dans quelles mesures obtenir la libération de ces personnes.

Il y a près de deux semaines, plus de dix groupes armés actifs en territoire de Lubero ont manifesté leur volonté de quitter la brousse. Cependant, le groupe NDC ne figure pas sur la liste des groupes qui ont signé la déclaration annonçant cette reddition. Le début de cette reddition était prévu pour la semaine passée. Jusqu’à présent, aucun groupe ne s’y est rendu.

L’administrateur de Lubero indique que les conditions de prise en charge des miliciens qui se sont rendus ne sont pas encore réunies. Il ajoute qu’une délégation venant de Goma est attendue à Lubero pour discuter de cette question.

Par CR/RO

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer