Nation

RDC : des femmes congolaises fâchées contre Thambwe Mwamba lui demandent de “cesser de transformer le perchoir du sénat en un terrain de règlement des comptes

Les femmes réunies au sein du mouvement “Rien Sans Les Femmes ” (RSLF), condamnent les propos tenus par le président de la chambre haute du parlement Congolais Alexis Thambwe Mwamba à l’endroit de la sénatrice Bijoux Goya, lors de la plénière du 30 avril à Kinshasa.

A travers un message d’indignation rendu public le 1er mai 2020 à Bukavu par cette organisation de défense des droits de la femme, ses membres disent être profondément préoccupées par ce traitement déshonorant la femme siégeant dans les instances de prise des décisions, propos tenus de surcroît par le président de cette chambre lui-même.

“Le mouvement RSLF rappelle que le scénario offert à l’hémicycle, dans ce haut lieu d’expression de la sagesse, entre les élus des élus, ternit l’image de la femme en politique, renforce les stéréotypes divers et éloigne le débat d’idées dans le temple de la démocratie en apportant atteinte à la dignité de la femme congolaise “, indique ce message.

Le mouvement “Rien Sans Les Femmes” souligne que la sénatrice Bijoux Goya ne pouvait en aucune raison être humiliée par le président Thambwe, par le fait qu’elle lui revenait en tant qu’élue de demander des explications sur la procédure de passation des marchés pour les travaux de rénovation du Sénat.

Cette organisation de défense des droits des femmes exige au président du Sénat, des excuses publiques pour laver l’affront à la femme Congolaise. Elles lui demander de fournir des explications à la question de fond posée par la Sénatrice Bijou Goya sur la procédure de passation du marché de rénovation de l’hémicycle du Sénat et ses dépendances et l’enjoignent à se réserver de transformer le perchoir du sénat en un terrain de règlement des comptes.

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer