Corona à Lubumbashi : un congolais appelle à l’application de la proposition du Député Bertin Mubonzi

0
123

Par Oscar BISIMWA

Dans son adresse de dimanche 22 mars 2020, le Gouverneur du Haut-Katanga révèle que deux passagers de Congo Airways ont été testés positifs à l’aéroport de la Loano. Cette nouvelle a bouleversé les esprits déjà surchauffés de la population congolaise qui voit le virus dans la deuxième ville du pays.

Au-lendemain de cette malheureuse annonce, un spécialiste en santé communautaire joint par Congo Réformes appelle le gouvernement à isoler Kinshasa par « la suspension jusqu’à nouvel ordre, de tous les vols passagers à destination des provinces, comme l’a proposé le Député national Bertin Mubonzi. Cet professionnel de la santé qui a requis l’anonymat estime que l’élu du peuple précité était très bien inspiré en proposant cette mesure salutaire. Malheureusement, regrette-t-il, l’autorité compétente a traîné les pieds. « Si l’on avait appliqué cette proposition, on aurait évité la propagation du virus dans les provinces », se plaint-il.

Pour rappel, le député national Bertin MUBONZI avait demandé, samedi 21 mars au gouvernement de la République, de suspendre momentanément tous les vols passagers de Kinshasa en direction des différentes provinces de la République démocratique du Congo pour prévenir la propagation du coronavirus. « Seuls les cargos et autres avions transportant des produits alimentaires et autres biens de première nécessité devraient être autorisés à voler », précisait-il.

L’élu du peuple faisait observer que tous les premiers cas constatés à Kinshasa étaient venus des pays étrangers. De même, prevenait-il, de Kinshasa pourraient partir les potentiels donneurs du virus aux provinces si des mesures fortes ne sont pas prises. « D’où, il faut placer Kinshasa dans une sorte de quarantaine vis-à-vis d’autres provinces et renforcer les mesures de contrôle au niveau des frontières avec les pays frontaliers ».

Député du Cap pour le changement (CACH) et haut cadre de l’Union pour la nation congolaise (UNC), Bertin Mubonzi qui saluait les mesures prises par le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi appellait par la même occasion la population congolaise en général et kinoise en particulier à les observer scrupuleusement.

Deux cas confirmés à Lubumbashi

Deuxième ville du pays, Lubumbashi vient d’entrer dans la transe du coronavirus. L’alerte a été lancée, dimanche 22 mars dans la journée, à travers les réseaux sociaux. Gouverneur du Haut Katanga, Jacques Kyabula Katwe a annoncé la nouvelle sur son profil, faisant état de la détection de deux Congolais, testés positifs à leur atterrissage dans la capitale cuprifère.

Arrivés à 13h00 à l’aéroport de Loano, en provenance de Kinshasa, les deux compatriotes infectés – un homme de 47 ans et son fils de 13 ans – avaient pris un vol régulier de Congo Airways à bord duquel étaient enregistrés 77 passagers, affirme le gouverneur Jacques Kyabula Katwe, sur son compte Facebook.

Et  »c’est la mort dans l’âme » qu’il a instruit les services de l’ordre de quadriller toute la province en vue de permettre  »d’identifier le reste des passagers de cet avion pour leur mise en quarantaine ».

C’est dans cette optique qu’il demande à tous les Lushois de rester cantonnés à domicile ce lundi 23 et demain mardi 24 mars pour faciliter cette opération. « Même les frontières de la province seront fermées », avertit-il.

« L’armée et la police nationales sont chargées de faire appliquer cette mesure de confinement sur toute l’étendue de la province », fait remarquer l’autorité provinciale, tout en soulignant que « les récalcitrants s’exposent à de fortes amendes et des sanctions ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here