Après Kinshasa, le Coronavirus à Lubumbashi !

0
15

*Dans son adresse de dimanche 22 mars 2020, le Gouverneur du Haut-Katanga révèle que deux passagers de Congo Airways ont été testés positifs à l’aéroport de la Loano.Deuxième ville du pays, Lubumbashi vient d’entrer dans la transe du coronavirus. L’alerte a été lancée, dimanche 22 mars dans la journée, à travers les réseaux sociaux. Gouverneur du Haut Katanga, Jacques Kyabula Katwe a annoncé la nouvelle sur son profil, faisant état de la détection de deux Congolais, testés positifs à leur atterrissage dans la capitale cuprifère.

Arrivés à 13h00 à l’aéroport de Loano, en provenance de Kinshasa, les deux compatriotes infectés – un homme de 47 ans et son fils de 13 ans – avaient pris un vol régulier de Congo Airways à bord duquel étaient enregistrés 77 passagers, affirme le gouverneur Jacques Kyabula Katwe, sur son compte Facebook.

Et  »c’est la mort dans l’âme » qu’il a instruit les services de l’ordre de quadriller toute la province en vue de permettre  »d’identifier le reste des passagers de cet avion pour leur mise en quarantaine ».

C’est dans cette optique qu’il demande à tous les Lushois de rester cantonnés à domicile ce lundi 23 et demain mardi 24 mars pour faciliter cette opération. « Même les frontières de la province seront fermées », avertit-il.

« L’armée et la police nationales sont chargées de faire appliquer cette mesure de confinement sur toute l’étendue de la province », fait remarquer l’autorité provinciale, tout en soulignant que « les récalcitrants s’exposent à de fortes amendes et des sanctions » .

« .BLOQUER LA PROPAGATION DE LA PANDEMIE

Le gouverneur Jacques Kyabula Katwe profite de l’occasion pour rappeler à ses administrés la nécessité d’observer les règles d’hygiène et de rester à la maison. Pratique indispensable, selon lui, « pour que nous puissions bloquer la propagation de cette pandémie, en identifiant le reste des passagers de l’aéronef ».A Kinshasa, cette nouvelle alarmante est jusque-là accueillie avec prudence.

Le ministre de la Santé du Gouvernement central, Dr Eteni Longondo, aurait tenu à avoir, de prime abord, la confirmation de l’Institut national de recherche biomédicale (INRB), l’institution scientifique habilitée dans ce domaine, à pouvoir confirmer ces affirmations.

.UNE RELIGIEUSE ATTEINTE A BUTEMBO

Eteni Longondo confirme cependant le bilan de 30 cas récences par l’INRB dans la nuit du samedi 21 mars dernier. D’après les services de Dr Muyembe, 7 nouveaux cas de Covid-19 ont été intégrés à cet effectif, dont trois Congolais venus d’Europe et quatre qui ont contracté la maladie localement.

Ainsi, le nombre de cas vérifiés est passé de 23 à 30. Et parmi eux, deux morts récencés.Outre Lubumbashi, des sources missionnaires font état d’un nouveau cas repéré à Butembo. Il s’agirait d’une religieuse venue de Belgique. Mais, cette information n’est pas encore confirmée par des sources officielles.

Au regard de tous ces cas, des voix s’élèvent pour exhorter le Gouvernement à corser ses mesures, surtout aux portes d’entrée du pays, en vue de réduire les cas de contaminations.

La plupart des personnes atteintes venant de l’extérieur, il faudrait veiller à renforcer le contrôle pour faire appliquer la loi.

L’enjeu pour Kinshasa étant d’éviter que la pandémie se propage à travers le pays, déjà fragile, vue la déficience du système sanitaire de la RDC, où les hôpitaux ne sont pas équipés pour faire face à ce cette pandémie.

Par Yves KALIKAT (FDA)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here