Réformes électorales en RDC et en Afrique : l’EFEAC et l’AETA en colloque scientifique

0
368

By Congo Reformes -6 mars 202003    

Par Oscar BISIMWA

L’Ecole de Formation Electorale en Afrique Centrale (EFEAC) et la plateforme Agir pour des Elections Transparentes et Apaisées (AETA) ont organisé un colloque de restitution des recherches sur les reformes électorales en République démocratique du Congo, ce vendredi 6 Mars 2020 à la Maison des Elections, Ex-Kin Maizière, à Kinshasa/Gombe.

Selon les organisateurs, ce colloque a pour objectif global de contribuer à la performance et l’efficacité de la
réforme du système électoral congolais et des autres pays intéressés grâce aux résultats des recherches menées par les apprenants en master électoral de l’EFEAC », a précisé, dans son mot de bienvenue le Professeur Dieudonné Mirimo, représentant du Directeur Général de l’EFEAC. Il s’agit d’accorder un espace approprié aux chercheurs de l’EFEAC à partager avec les parties prenantes la substance des résultats de leurs recherches en rapport avec la réforme du système électoral, indique l’ancien Rapporteur de la Commission électorale indépendante (CEI). Une opportunité que salue la cheffe de cette première promotion de master à l’EFEAC, Madame Sylvie M.

Pour la plateforme AETA, ces cogitations visent à créer un espace d’échange et de mutualisation des idées relatives à la réforme du système électoral avec les parties prenantes issues des parlementaires, des partis politiques, de l’OGE, de la Société Civile et des PTF.
Colloque sur les réformes électorales.

DES PRÉSENTATIONS REFORMATRICES

Au total neuf thèmes ont été abordés par les présentateurs, tous, de la première promotion en master électoral de l’Ecole de Formation Electorale en Afrique Centrale
(EFEAC), venus restituer les recherches qu’ils ont menées sur les réformes électorales. Fofana Mpoy, Noël Kaputu et Majaliwa ont planché respectivement sur l’intégrité et la transparence électorales, le droit et le contentieux électoraux, ainsi que la planification électorale, alors que Me Pacifique Nkunzi a exposé sur les réformes liées au contentieux électoral.

L’éducation civique et la sensibilisation électorale, la communication électorale et l’administration électorale ont été développés par Séraphine Kilubi, Julien Nyamwenyi et Hyppolyte Mini.
Les participants ont éguisé aussi leurs connaissances sur les opérations électorales avec Roger Bupiri, le genre et les élections par Descartes Mponge et la sécurité électorale avec Henricus Muley.

Tous ces exposés ont été suivis des échanges enrichissants au cours desquels les participants ont exprimé différentes préoccupations. Les intervenants ont apporté des réponses toutes aussi riches que les questions. Toutes ces réflexions des chercheurs de l’EFEAC seront transmises aux autorités compétentes en vue d’analyser la possibilité d’intégrer ces Réformes dans le système électoral congolais, a indiqué M. Dieudonné Mirimo.

A noter que ce séminaire a connu la participation de toutes les couches de la population intéressées a la question électorale, notamment les membres, agents et cadres de la CENI, la société civile, les acteurs politiques ainsi que des élus à l’instar de la députée nationale Solange Masumbuko de la circonscription de Lukunga.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here