Quadripartite Angola-Ouganda-Rwanda-RDC : un mois à Kampala pour vérifier l’action des rebelles rwandais sur son territoire

0
58

Par Angelo Mobateli

Le 4ème Sommet de la quadripartite Angola-Ouganda-Rwanda-RDC, tenu vendredi 21 février 2020 à la frontière Gatuna/Katuna, s’est clôturé sur un délai d’un mois accordé à l’Ouganda pour vérifier l’action des forces hostiles au gouvernement rwandais sur son territoire.

« Le Sommet a recommandé à la République d’Ouganda de vérifier, dans un délai d’un mois, les allégations de la République du Rwanda concernant l’action de son territoire par des forces hostiles au Gouvernement rwandais. Si ces allégations sont prouvées, le gouvernement ougandais prendra toutes les mesures pour y mettre fin et empêcher que cela se reproduise. Cette action doit être vérifiée et confirmée par la Commission ministérielle ad hoc pour la mise en œuvre du protocole d’accord de Luanda », ont convenu les présidents angolais Joao Lourenço, ougandais Yoweri Museveni, rwandais Paul Kagame et congolais Félix Tshisekedi.

Auparavant, les quatre Chefs d’État ont noté que, « depuis leur dernière réunion, des progrès avaient été enregistrés concernant l’engagement des deux parties à tout mettre en œuvre pour éliminer les facteurs de tension ».

À cet égard, ils ont salué « la libération des prisonniers des deux côtés et la garantie de poursuivre ce processus dans le respect de l’État de droit et du droit international humanitaire ».

Communiqué final

1.Comme convenu lors du 3e Sommet quadripartite de Luanda et à l’invitation de Son Excellence Joao Manuel Gonsalves LOURENCO, Président de la République d’Angola, le 4e Sommet quadripartite s’est tenu à Gatuna / Katuna, le 21 février 2020 et a été en présence de Leurs Excellences, Yoweri Kaguta MUSEVENI, Président de la République d’Ouganda, Paul KAGAME, Président de la République du Rwanda, et Félix Antoine Tshisekedi TSHILOMBO, Président de la République Démocratique du Congo.

2. Les chefs d’État ont noté que depuis leur dernière réunion, des progrès avaient été enregistrés concernant l’engagement des deux parties à tout mettre en œuvre pour éliminer les facteurs de tension. À cet égard, la libération des prisonniers des deux côtés et la garantie de poursuivre ce processus dans le respect de l’État de droit et du droit international humanitaire ont été saluées.

3. Les chefs d’État de la République d’Angola et de la République démocratique du Congo se sont félicités de la signature du Traité d’extradition, qui a eu lieu aujourd’hui dans le cadre du Sommet quadripartite entre la République du Rwanda et la République d’Ouganda, qui constitue le cadre juridique pour traiter les affaires de justice, y compris celles liées à des activités subversives présumées exercées par leurs ressortissants sur le territoire de l’autre partie.

4. Le Sommet a recommandé à la République d’Ouganda de vérifier, dans un délai d’un mois, les allégations de la République du Rwanda concernant l’action de son territoire par des forces hostiles au Gouvernement rwandais. Si ces allégations sont prouvées, le gouvernement ougandais prendra toutes les mesures pour y mettre fin et empêcher que cela se reproduise. Cette action doit être vérifiée et confirmée par la Commission ministérielle ad hoc pour la mise en œuvre du protocole d’accord de Luanda.

5. Une fois cette recommandation satisfaite et communiquée aux chefs d’État, les facilitateurs convoqueront dans un délai de 15 jours, à Gatuna / Katuna, un sommet pour la réouverture solennelle des frontières et la normalisation ultérieure des relations entre les deux pays.

6. Leurs Excellences, Yoweri Kaguta MUSEVENI, Président de la République d’Ouganda et Paul KAGAME, Président de la République du Rwanda, ont une fois de plus félicité le dévouement et l’entière disponibilité de Son Excellence Joao Manuel Gonsalves LOURENCO, Président de la République d’Angola et de Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi TSHILOMBO, Président de la République Démocratique du Congo, dans la recherche d’une solution pacifique dans le cadre du processus de réconciliation entre les deux pays frères.

Fait à Gatuna / Katuna, le 21 février 2020.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here