Kinshasa : une action en justice contre l’Hôtel de ville pour avoir détruit des étalages des commerçants

0
51

 L’Hôtel de ville de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, n’a pas respecté la procédures pour procéder à la destruction des étalages de plus des milliers des vendeurs du marché, selon le syndicat Rassemblement national pour l’épanouissement des entreprises congolaises. Raison pour laquelle, il a initié une action au Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe.

Pour avoir procédé à la destruction massive des étalages des 2500 vendeurs du marché, vers les avenues Rwakandingi, de l’Ecole et Kato, dans la commune de Kinshasa, une action en justice a été amorcée contre l’Hôtel de ville de Kinshasa.

Et la date de l’audience a été fixée au mardi 25 février 2020. Mais, il faut noter que cette action est purement civile et vise particulièrement la réparation du préjudice subi, par Ces compatriotes, conformément aux articles 258 et suivant du code civil livre III.

C’est sur ordre du premier citoyen de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, que la police avait procédé au déguerpissement des marchés pirates sur les avenues Rwakandingi, Kato aux bords du grand marché appelé communément « Zando » dans le cadre de « Kin Bopeto ».

La grève des magistrats, qui n’est toujours pas encore terminée, pourrait retarder ledit procès.

Par Gisèle Mbuyi (DC)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here