Chine : le Covid-19 pourrait menacer le traitement des personnes séropositives

0
23

Une illustration numérique du coronavirus montre l’aspect en forme de couronne du virus, mercredi 19 février 2020.

Le programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida, l’ONUSIDA, a indiqué que l’épidémie de coronavirus, connue sous le nom de Covid-19, a un impact majeur sur la vie des personnes séropositives en Chine.

Près d’un tiers des personnes entendues lors d’une enquête, soit 32,6 % d’entre elles, ont déclaré qu’en raison des blocages et des restrictions de mouvement dans certains endroits en Chine, elles risquent de ne pas être soignées dans les jours à venir. Près de la moitié des personnes interrogées, soit 48,6 %, ont déclaré ne pas savoir où aller chercher leur prochaine recharge de thérapie antirétrovirale.

Pour résoudre ce problème, l’ONUSIDA coopère avec le gouvernement et les communautés du pays pour apporter le soutien nécessaire aux personnes vivant avec le VIH qui risquent de manquer de médicaments pendant les 10 à 14 prochains jours.

Les personnes vivant avec le VIH doivent continuer à recevoir les médicaments nécessaires pour les maintenir en vie – Winnie Byanyima, Directrice exécutive de l’ONUSIDA

L’agence fera également don d’équipements de protection individuelle aux organisations de la société civile, qui aident les personnes vivant avec le VIH, aux hôpitaux et à d’autres entités. L’objectif est de contribuer à améliorer la qualité des soins dans les établissements de santé et d’éviter la co-infection des personnes séropositives par le Covid-19.

Winnie Byanyima, Directrice exécutive de l’ONUSIDA, a souligné que « les personnes vivant avec le VIH doivent continuer à recevoir les médicaments nécessaires pour les maintenir en vie ». Elle a salué « les efforts du Centre national chinois pour le contrôle et la prévention du SIDA/MST pour aider les personnes vivant avec le VIH et affectées par les blocages à obtenir leurs médicaments ».

Selon l’ONUSIDA, l’épidémie de Covid-19 en Chine a entraîné une réaction sans précédent et a submergé les hôpitaux et les professionnels de la santé qui se consacrent au coronavirus.

Accéder au traitement du VIH

L’agence prévient que les blocages ont eu pour conséquence que les personnes vivant avec le VIH voyagent loin de leur ville natale et ne peuvent pas retourner là où elles vivent et donc accéder aux services de traitement du VIH.

Dans l’enquête, la grande majorité des répondants, 82 %, ont déclaré disposer des informations nécessaires pour évaluer les risques personnels et prendre des mesures préventives contre le Covid-19. Toutefois, près de 90 % des personnes interrogées souhaitaient obtenir avantage d’informations sur les mesures de protection spécifiques.

L’ONUSIDA note que de nombreux répondants, plus de 60% d’entre eux, ont répondu qu’ils ne disposaient pas de suffisamment d’équipements de protection personnelle et domestique, tels que des masques faciaux, du savon ou du désinfectant, de l’alcool ou des gants médicaux. Près d’un tiers des personnes ont déclaré être anxieuses et avoir besoin d’un soutien psychosocial pendant l’épidémie de Covid-19.

La recherche a été développée et lancée conjointement par l’ONUSIDA et l’alliance BaiHuaLin des personnes vivant avec le VIH, avec le soutien du Centre national chinois pour le contrôle et la prévention du sida.

L’enquête a été menée du 5 au 10 février 2020.

Par CR/Canu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here