15 février 1961- 15 février 2020: exécution des huit nationalistes Lumumbistes, 59 ans déjà !

0
142

Par Patrick LOKONI

Victimes de la chasse à l’homme déclenchée peu après l’exécution sommaire au Katanga de Patrice Emery Lumumba, le tout Premier, Premier Ministre du Congo indépendant, huit nationalistes ont payé le prix de leur fidélité à cette icône de la lutte anti colonialistes .

Christophe Muzungu, Jean Pierre Finant, Emmanuel Nzuzi, Jacques Lumbala, Pierre Leopold Elengesa
Joseph Mbuyi,Camille Yangara et Jacques Fataki Ont été aussi exécutés à Kasengulu ,village proche de Bakwanga aujourd’hui, Mbuji Mayi,
partie intégrante à l’époque de l’Etat Autonome du Sud Kasaï ,dirigé par Sa majesté le Mulopwe Albert Kalonji Ditunga.

Acte perpetré en complicité avec les dirigeants du Gouvernement Central de l’époque, sous l’autorité de Joseph Kasa Vubu Chef de l’Etat, proche des occidentaux, impérialistes et capitalistes mis ensemble, Joseph Désiré Mobutu, Chef d’État major des armées et le Collège des Commissaires Généraux. Un épisode douleureux de l’histoire du pays enfui dans les tiroirs des oubliettes par les falsificateurs, ennemis du peuple et architectes du plan macabre ayant occasioné, la chute du pays après la vague d’assassinats des nationalistes.

À l’occasion du 59 ème anniversaire de la commemoration de cet acte lâche , les nationalistes Lumumbistes sous la houlette de l’un des leurs ,J.P Kassende prient la communauté nationale de garder une pensée pieuse à l’egard des illustres disparus pour le sacrifice suprême de leur devoir patriotique visa un Congo prospère.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here