RDC : mystère sur le « Cas Kalev »

0
135

* Donné pour avoir été interpellé par l’ANR, l’ancien patron de la Centrale de renseignements dément. Folle journée pour Kalev Mutond mercredi 12 février 2020 ? Journée tranquille pour l’ancien patron de l’ANR? Deux questions contradictoires difficiles à élucider.

Peut-être que la réponse à la manière de la controverse sur le taux de participation ou le nombre de participants dans des marches est entre les deux.

Si de nombreuses sources rapportent que Kalev Mutond a été interpellé, pour une question de passeport, la réponse de l’ex-Administrateur général de la Centrale de Renseignements a été invariablement la même. »Je suis à la maison et, même un peu plus tard, je suis à table ».

Professionnel du Renseignement, Kalev Mutond a opté pour un service minimum côté communication. Pour quelle raison? Mystère. Peut-être que les jours à venir apporteront leurs lots de confirmations ou d’infirmations du flot d’informations contradictoires qui ont circulé sur la toile hier mercredi 12 février.

Reste que cette « affaire » ou cette non affaire survient pratiquement deux semaines, soit le mercredi 29 janvier 2020, après la réplique de l’ex-flic en Chef aux propos du SG de l’UDPS, Augustin Kabuya, de filer le président de la République dans ses déplacements.

Force argument en bandoulière, Kalev Mutond a démonté les accusations du SG du parti tshisekediste.

 » Qu’est-ce qu’un citoyen congolais a à courir après le président de la R&publique à l’étranger pour chercher à s’informer sur la quintessence de ses contacts ? » Comment ne pouvait-il pas se donner à pareille saga, lui qui est interdit d’entrer dans l’espace UE et aux Etats-Unis ?

Ce n’est pas tout. L’ancien numéro un de l’ANR a même soutenu qu’il n’avait effectué aucun voyage à l’extérieur. « Les services spécialisés, dont la DGM, peuvent établir que sur la période allant de janvier à septembre 2019, nous n’avons effectué aucun déplacement à l’étranger », a-t-il souligné.

Avéré ou fictif, le bruit sur l’interpellation de Kalev Mutond, personnalité de premier plan dans la Kabilie, ne devrait pas concourir à faire baisser les tensions au sein de la coalition au pouvoir FCC-CACH.

Bien au contraire, cette « affaire » ou non affaire Kalev est révélatrice du malaise rampant dans l’establishment rd congolais. 

Par FDA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here