La CPI boucle une mission discrète en RDC

0
15

Le greffier de la CPI, Peter Lewis, vient de boucler une visite en République démocratique du Congo. Il est fier d’avoir accompli sa mission en toute discrétion du lundi 3 au vendredi 7 février 2020, essentiellement dans la région en proie à une insécurité totale.

Au cours de sa mission, l’émissaire de.la CPI a rencontré, loin des caméras, quelques membres du gouvernement et des représentants des Nations Unies.

Aussi, a-t-il interagi directement avec les enquêteurs et les membres du personnel de la CPI qui travaillent et résident en RDC.

Cette visite du greffier de la CPI intervient près d’une semaine après celle du Haut-commissaire aux Droits de l’homme des Nations Unies, Mme Michelle Bachelet. Elle a séjourné en RDC du 23 au 28 janvier 2020. Une visite officielle de 5 jours.

Michelle Bachelet et Peter Lewis ont débuté chacun leur mission par la ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri. Mme Bachelet avait été reçue notamment par un collectif des Hema, victimes présumées des atrocités pour lequel le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’homme (BCNUDH) travaille en collaboration avec la Cour pénale internationale (CPI).

Contrairement à Peter Lewis, Michelle Bachelet a été officiellement reçue en audience par le président de la République, Félix Tshisekedi, le vendredi 24 novembre 2019. Si rien n’indique clairement les intentions de cette Cour sur la question congolaise, on note néanmoins qu’à Kampala, le greffier Peter Lewis ne s’est pas gêné de s’afficher avec les officiels ougandais.

Entretemps, la CPI dispose de 7 bureaux extérieurs dans des situations où elle mène des enquêtes, notamment à Kinshasa et Bunia pour la RDC) et à Kampala pour l’Ouganda. Emma MUNTU (FDA).

Le Greffier de la CPI achève sa première visite en Ouganda et en République démocratique du CongoICC-CPI-20200207-PR1513Lm

Le Greffier de la CPI Peter Lewis rencontre le Ministre ougandais de la justice et des affaires constitutionnelles, l’hon. EphraimKamuntu ©ICC-CPI.

Du 3 au 7 février 2020, le Greffier de la Cour pénale internationale ( » CPI  » ou  » la Cour « ) Peter Lewis s’est rendu à Kampala, en Ouganda et à Bunia, en République démocratique du Congo (RDC).

Au cours de ces visites, il a rencontré des responsables gouvernementaux et des représentants des Nations Unies et a interagi directement avec les membres du personnel de la CPI travaillant dans ces pays.

Il s’agissait de la première visite du Greffier dans ces pays depuis son élection en mars 2018.A Kampala, Ouganda, le Greffier a rencontré le Ministre ougandais de la justice et des affaires constitutionnelles, Ephraim Kamuntu ainsi que le Coordonnateur résident des Nations Unies Rosa Malango.

A Bunia, en RDC, le Greffier a rendu une visite de courtoisie à Cecilia Piazza, Chef de Bureau de la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation dans la province de l’Ituri, RDC (MONUSCO).

Le Greffier de la Cour a remercié ses interlocuteurs pour leur soutien au mandat indépendant de la CPI et aux opérations en cours dans ces deux pays :

 » La Cour est reconnaissante de l’excellent soutien reçu au fil des ans dans ces deux pays de situation « , a déclaré le Greffier de la CPI, Peter Lewis à la fin de sa visite.

Nous espérons poursuivre notre étroite collaboration pour remplir efficacement le mandat de la Cour.

La coopération et le soutien sont essentiels pour que la Cour puisse s’acquitter de son mandat indépendant en vertu du Statut de Rome.

La CPI compte sur la coopération des États et des organisations internationales pour ses activités et au bénéfice des communautés affectées en quête de justice et de responsabilité ».

Lors de ses rencontres avec les membres du personnel de la CPI en Ouganda et en RDC, le Greffier a remercié ses équipes pour leurs efforts constants et précieux.

Les discussions se sont focalisées sur des questions opérationnelles et l’amélioration continue des méthodes de travail de la Cour.La CPI dispose de 7 bureaux extérieurs dans des situations où elle mène des enquêtes, notamment à Kinshasa et Bunia (RDC) et à Kampala (Ouganda).

Les bureaux extérieurs de la Cour sont essentiels pour développer et maintenir des relations de coopération avec les principales parties prenantes dans les pays en situation et pour soutenir le mandat de la Cour et les activités qui en découlent sur le terrain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here