RDC : arrivée à Kinshasa de la Première ministre belge, Sophie Wilmes

0
39

La Première ministre belge Sophie Wilmès est arrivée mercredi 5 février 2020 soir à Kinshasa, en provenance de Bruxelles, pour une visite de travail de deux jours. À sa descente d’avion, elle a été accueillie par le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, M. Gilbert Kankonde.

Mme Wilmès, qui est accompagnée de deux ministres de son gouvernement, Alexander De Croo en charge des Finances et Coopération au développement ainsi que Peter De Crem de la Sécurité intérieure et Commence extérieur, prendra plusieurs contacts, jeudi, avec les plus hautes autorités congolaises.

La délégation ira ensuite à l’INRB pour se rendre compte de l’état du projet de lutte contre la trypanosomiase, qui tient à cœur la Coopération belge en vue de son éradication.

Un projet d’électrification au quartier Karavia

Vndredi 7 février 2020, la Première ministre belge s’envolera pour Lubumbashi où elle va procéder, dans la matinée, à la réouverture officielle du Consulat de Belgique.

Elle saisira l’occasion pour visiter un projet belge d’électrification au quartier Karavia, avant de quitter la RDC le soir, par l’aéroport de N’Djili.

Une vingtaine de journalistes des médias belges francophones et néerlandophones, tant audiovisuels que de la presse écrite, mais aussi du Bureau de Bruxelles de l’Agence congolaise de Presse (ACP), ont effectué le déplacement pour ce premier voyage d’un chef de gouvernement belge en RDC depuis 10 ans.

Qui est Sophie Wilmes ?

Membre du mouvement réformateur  (MR) , elle est née à Ixelles, le 15 janvier 1975.  D’origine juive, elle est mariée à l’Australien Christ Stone  et elle est mère de trois enfants.

Elle est devenue la première femme à assumer la direction du gouvernement belge le 26 octobre 2019. Élue en 2014 comme conseillère provinciale, elle devient la même année ministre fédérale du Budget.

C’est elle qui remplaça Didier Reynders à la chambre quand celui-ci eût été reconduit au poste de ministre des Affaires étrangères.

Par ACP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here