AFDC-A : l’art de se faire une ridicule santé politique à la sueur du Prof. Bahati ! Steve Mbikayi, l’artiste éhonté

0
461

Par Patrick LOKONI
Congo Réformes

Congo des faits politiques dégoûtants et ridicules ! C’est le cas de le dire après la dernière sortie médiatique ratée de Steve Mbikayi Mabuluki contre le regroupement politique l’AFDC-A et son chef naturel Bahati Lukwebo. Dans son propos dénué de subsistance, chassé, Mbikayi tente de faire croire aux esprits faibles que le camp de la légalité que dirige le sénateur Bahati se trouverait dans la rue. Déclaration à même d’énerver jusqu’aux nouveaux- nés.

Seuls les cerveaux puérils peuvent se faire convaincre par un homme à la carrière politique sombre. Faut-il ouvrir les archives et décliner l’identité de ce Syndicaliste de l’ex Onatra attiré par la politique au sein du PPRD où, en conflcituel patenté, il se brouille avec ses camarades et gagne vite l’opposition. Profitant de l’aura de Tshisekedi Étienne candidat à la présidentielle de 2011, il va se faire élire député National avant de retourner par des voies non autorisées dans son camp. Il est nommé ministre au sein du gouvernement Tshibala et plutard dans l’équipe Ilunkamba sous les couleurs du FCC « chance eloko mpamba ».

En réalité Steve Mbikayi cherche à se faire une santé politique à la sueur de Modeste Bahati Lukwebo reconnu par l’ensemble des institutions du pays comme seul maître de l’AFDC-A légale. Ce qui étonne dans ce jeu malsain orchestré depuis Kingakati, c’est le fait que tout se passe comme si le CNSA se trouve encore dans le domaine des idées. Des individus sans qualité sont déterminés à dédoubler le regroupement politique AFDC-A dont ils ne sont pas membres, où au sein duquel ils ont été accueillis en réfugiés politiques à la veille des élections de décembre 2018, comme c’est le cas pour un Mbikayi que le train Bahati en grande vitesse a ramassé au coin de la rue par pitié, selon un cadre de l’AFDC-A.

Lors d’un entretien avec un responsable de l’AFDC-A, Congo, Reformes s’est fait apprendre l’existence d’un complot visant la dislocation en miettes du regroupement politique. Seulement, avertit- il sur un ton ferme, la machine ne se laissera pas faire par le chantage peu importe l’origine.
De ce qui précède, il est à noter que l’etat major du regroupement, se tient debout et dit non à cette campagne de sous mains contre l’AFDC-A et son autorité morale, le Professeur Bahati Lukwebo.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here