RDC : le cadre macro-économique résiste aux pressions

0
93

Le vice-Premier ministre, ministre du Budget, Jean Baudouin Mayo, a affirmé, mardi 24 décembre 2019, que la note de conjoncture renseigne une résistance du cadre macro-économique face aux pressions, à l’issue de la réunion du comité de conjoncture présidée par le Premier ministre.

« Jusque-là, le Gouvernement tient bon,  il y a bel espoir qu’on termine l’année dans le respect du contexte du cadre macro-économique  tel que défini au préalable », a soutenu le Vice-Premier ministre, avant de reconnaitre les pressions observées sur le plan du marché d’échange.

Il a fait savoir l’existence de quelques poussées dues aux surenchères de fin d’année, expliquant que le Gouvernement tient bien la barre.

Une  note de conjoncture qui conforte

Le vice-Premier ministre, ministre du Budget Jean Baudouin Mayo a affirmé que la note de conjoncture conforte le Gouvernement à continuer à se conduire avec la rationalisation des dépenses. « Les dépenses sont devenues expansives à tel enseigne que si on répond à toutes les dépenses énormes qui s’empressent, nous risquons de faire voler le cadre macro-économique », a laissé entendre le ministre du Budget, annonçant la tenue de la dernière revue de l’année avec le Fonds monétaire international (FMI).

Il a dit également que le Gouvernement est tenu de respecter ses engagements en termes de critères de performance qui lui incombent, poursuivant par ailleurs, que le gouverneur de la Banque centrale du Congo a présenté des indicateurs rassurants par rapport à l’échéance de cette fin  d’année.

Le vice-Premier ministre a indiqué que le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a autorisé à la présidence du cadre de coopération avec le service des Nations unies pour le développement durable de 2020 à 2024 de le signer, avant d’affirmer que ce cadre contient de dispositions venant aussi en aide en la situation de la RDC.

Par CR/ACP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here