Kinshasa : des militants pro Bahati en sit-in devant la cité de l’UA pour exiger l’implication du Chef de l’État dans l’affaire « dédoublement AFDC-A »

0
32

Des militants et sympathisants de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), du sénateur Modeste Bahati Lukwebo, sollicitent l’implication du Chef de l’État dans l’affaire de dédoublement de leur regroupement politique cautionné par l’assemblée nationale. 

C’était au cours d’un sit-in organisé, ce lundi 23 décembre 2019, devant la cité de l’union africaine (UA) en présence de quelques députés nationaux , dont, au premier rang, la Princesse Adèle Kayinda, Présidente du groupe parlementaire AFDC-A désignée par les fidèles au sénateur Modeste Bahati Lukwebo.

D’après le président intérimaire du regroupement AFDC-A, Rémy Musungayi, Félix Tshisekedi doit s’impliquer en sa qualité de magistrat suprême et garant du bon fonctionnement de la nation dans cette affaire, en vue de faire respecter les lois de le République qui interdit le dédoublement des partis politiques .

Pour rappel, le bureau de l’assemblée nationale, à travers la commission politique administrative et juridique (PAJ) avait  attribué la paternité de l’AFDC-A au groupe de dissidents de Néné Nkulu.

Dans un rapport du ministère de l’intérieur adressé à l’avocat général de la République, le ministère de l’intérieur avait soutenu que le seul regroupement reconnu et publié dans le journal officiel, reste celui dirigé par Modeste Bahati.

Pour l’instant, une délégation conduite par la députée nationale, Princesse Adèle Kayinda, est reçue en audience par le service du Chef de l’État.

Par Dostin Eugène Luange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here