RDC : le franc congolais se déprécie, les prix des denrées augmentent à Kinshasa et Matadi

0
113
Prix de denrées sur le marché à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Share

Prix de denrées sur le marché à Kinshasa.

Le franc congolais se déprécie depuis quelques jours par rapport au dollar américain. Il se négocie à ce jour à plus de 1 700 fc pour un dollar, contre 1 650 Fc le dollar. Cette situation occasionne les prix de certaines denrées alimentaires dans les marchés de Kinshasa et de la province du Kongo-Central.

Sur le tableau tarifaire de quelques sites de vente de Matadi, les prix d’un carton de poulet qui jadis se négociait à 35 000 Fc (20,5 USD) est aujourd’hui vendu à 55 000 Fc (32 USD).

Un carton de cuisse de poulet est passé de 17 000 (10 USD) à 35 000 FC (20,5 USD). Le poisson quant à lui est devenu très rare. Seuls les poids 20 et 25 sont disponibles dans certaines chambres froides.

Les gérants de certaines chambres froides estiment que c’est la dépréciation du Franc congolais par rapport au dollar américain sur le marché de change qui est à la base de cette situation.

Les détaillants se disent dans l’impossibilité de vendre le « Thomson » par kilos, au risque de perdre le capital.

Recours au « Makwala »

Compte de la rareté de certains produits alimentaires, les Matadiens se rabattent actuellement au poisson appelé « Makwala » en provenance de l’Angola. Ce dernier a malheureusement la mauvaise publicité d’être mal conservé et souvent impropre à la consommation à cause de la mauvaise conservation pendant le voyage.

Lundi 16 décembre 2019, une cinquantaine de cartons de ce poisson a même été incinérée par le service de la quarantaine et l’Office Congolais de Contrôle.

« Actuellement, le bon poisson n’est plus à la portée du matadien moyen, seuls les riches peuvent se le procurer », s’est exprimée une ménagère rencontrée devant une chambre de froide.

Inquiétudes à Kinshasa

A Kinshasa, les vendeurs du marché central se plaignent aussi de la dépréciation de la monnaie nationale, le Franc congolais (FC) face au dollar américain.

A la veille des festivités de fin d’année, vendeurs et acheteurs s’inquiètent de la hausse du taux du dollar américain.

« Il n’y a pas de vente à cause de l’augmentation du dollar. Il a fallu qu’il y ait une baisse du dollar pour avoir une meilleure vente afin que tout le monde puisse se retrouver. Que les autorités essaient de trouver une solution. Comment nous allons fêter ? qu’ils trouvent une solution » ? s’est interrogée une vendeuse du marché.

Pour sa part, un vendeur ambulant se dit victime de la hausse du taux du dollar.

« Je suis vendeur ambulant, je vends des pantalons jeans kaki communément appelés Chicho. Nous vendons difficilement à cause du taux actuel. Nous achetons nos produits en dollars ce que nous achetons à 4$ soit 6 000 Fc, c’est devenu à 7 000 Fc. Cette année la vente n’est pas bonne, cela nous inquiète », a-t-il ajouté.

Par CR/RO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here