RDC-Belgique : “La coopération militaire va reprendre progressivement à partir de 2020”

0
23

RDC : “La coopération militaire avec le Congo reprend pas à pas”

La Belgique va envoyer des soldats en RDC en 2020. Des unités viennent d’y dispenser une courte formation. Mais, il n’y a toujours aucun accord de signé entre les gouvernements des deux pays.

Après des mois de tensions diplomatiques entre la Belgique et la République démocratique du Congo (RDC), “la coopération militaire va reprendre progressivement à partir de 2020”, indique à La Libre le général-major Philippe Boucké, responsable de la stratégie au sein de l’état-major de la Défense belge.

 “On parle bien d’une coopération militaire, moins large qu’un programme de partenariat, dit-il. Elle va se concrétiser par différentes activités qui vont être planifiées.”https://afrique.lalibre.be/41257/rdc-pas-de-signature-daccord-de-cooperation-militaire-avec-la-belgique/Le conseil des ministres a validé, vendredi dernier, le plan des opérations militaires pour l’an prochain.

Selon le département de la Défense, ce plan prévoit, en ce qui concerne le Congo, l’envoi pendant la majeure partie de l’année 2020 de deux instructeurs belges chargés de la formation des futurs officiers congolais, ainsi que d’un conseiller militaire (un officier qui aura au moins le grade de colonel) auprès de l’état-major congolais. Ce conseiller servira de point de contact pour la Belgique, mais les détails de la mission doivent encore être affinés.

Tensions diplomatiques

En avril 2017, le Congo, encore présidé par Joseph Kabila, avait décidé d’interrompre sa coopération militaire avec la Belgique. Les relations diplomatiques entre les deux pays étaient alors exécrables à cause des prises de position de la Belgique sur les conditions du report des élections générales congolaises (qui ont finalement eu lieu le 30 décembre 2018).

La normalisation progressive des relations s’était concrétisée par une visite d’État en Belgique du nouveau président congolais, Félix Tshisekedi, en septembre dernier. Cela dit, contrairement à ce qui avait été prévu, aucun accord pour la reprise de la coopération militaire n’avait été signé lors de cette visite. Les états-majors congolais et belge avaient néanmoins pu avoir des contacts.Premières activités fin 2019Les deux missions belges prévues au Congo en 2020 s’inscrivent dans le cadre de “la reprise de la coopération militaire entre les deux forces armées”, commente le général Boucké. “Cela dit, déjà cette année-ci, on a fait deux activités pour donner une visibilité à cette reprise.”Il y a eu, dans un premier temps, l’escale, mi-novembre, du navire de commandement belge, le Godetia, au port de Boma (situé sur le fleuve Congo à l’ouest du pays).

Du matériel humanitaire avait été débarqué et deux officiers de la Force navale congolaise étaient montés à bord pour un stage en mer de plusieurs jours.

Dans un deuxième temps, un détachement belge d’une vingtaine d’unités (qui participent en ce moment à l’exercice Tropical Storm au Gabon) a donné une petite formation de deux jours, les 30 novembre et 1er décembre 2019, à une centaine de soldats congolais. Cela s’est passé au Centre d’entraînement des troupes aéroportées (le Ceta), à Kinshasa, un camp qui compte quelque deux mille hommes. Les cours avaient trait au combat rapproché, aux techniques de base du combat en milieu urbain et aux soins au combat en situation tactique.

Rien de neuf au niveau gouvernemental

L’escale du Godetia et les formations dispensées “étaient deux petites activités qui sont des signes visibles de reprise de la coopération militaire”, explique Philippe Boucké.

 “Il y a aussi des discussions entre les deux états-majors pour amorcer une ébauche de programme pour 2020 et 2021. On est donc bien dans le schéma d’une reprise progressive, pas à pas, avec un programme qui sera probablement de plus en plus élaboré.” Et il s’agit bien de discussions au niveau militaire, pas encore gouvernemental. À ce niveau-là, aucune signature d’un quelconque accord n’est prévue pour le moment.

Par Antoine Clevers (La Libre)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here