RDC-Vernissage du dictionnaire quadrilingue « Nganuliro » : Grand succès aux Bashi (témoignage)

0
168

Oui, à part quelques points sombres sur le plan protocolaire avec l’équipe de sécurité, ce qui a indisposé certaines personnalités, notamment députés, sénateurs qu’on a fait asseoir et à qui on revient demander de se lever pour ailleurs, dans l’ensemble, la cérémonie de vernissage du dictionnaire Shi a été satisfaisante, pour la fierté et le grand succès du CINYABUGUMA, vendredi 29 novembre 2019 à Kinshasa.

En ma qualité de chercheur en lettres, ayant fait partie de l’équipe scientifique, avec le professeur Dominique Mweze et Alphonse Mihigo qui a accompagné l’Auteur, il m’est un peu difficile de dire grand chose comme avis sur le travail, pour ne pas être juge et partie.
Toutefois, je peux rassurer, à ce jour, sans crainte, que les normes prescrites en linguistiques, pour la rédaction d’un dictionnaire, ont été strictement observées sur le plan scientifique.
Bien sûr c’est perfectible, comme toute oeuvre humaine, ce qui implique la poursuite du travail non seulement pour une seconde édition mais en vue également d’en produire une grande quantité et vulgariser suffisamment le fruit de cette oeuvre.

GRAND HOMMAGE A DENISE NYAKERU

Tout au long de cette cérémonie pour laquelle le comité organisateur de Maman Chantal Bashizi doit recevoir nos valeurs, j’ai observé, de ma place juste derrière Elle, tous les gestes et mouvements de la Première Dame de la RD Congo et ses sourires continus aux côtés de la présidente Chantal.
Cela m’a permis de comprendre combien elle est aussi attachée aux valeurs de sa terre ancestral, le Bushi, terroir de l’Auteur de cette oeuvre de l’esprit, Roger Elia Mufungambaka qui, aussi, à su convaincre l’assistance de sa maîtrise du Mashi, la langue du Bushi.

DISCOURS BRILLANTS

Partant de Maman Denise Tshisekedi au » Vernisseur » de l’ouvrage, le professeur Timothée Musashi, en passant par Koko Mudekereza, présentateur de l’Auteur, la soirée a été marquée par de bons discours, présentés correctement non seulement en bon français, avec excellente diction mais aussi en très bon Mashi.
La modération a été excellente. Et ici, ce n’est pas le président du CINYABUGUMA, Bernard Balibuno, dont le discours humouristique a été fortement acclamé dans toute la salle, ancienne 3 Z, qui me contredira.


Et ensuite, des acclamations qui se redoubleront frénétiquement pour marquer singulièrement deux discours de haute portée scientifique. Celui du professeur Mukashi. présentant le Nganuliro avant son baptême, précédé du professeur Dominique Mweze, un vieux condisciple du Révérend Didi Mahanya Félix-Victor, en Philo-Latin à l’Athénée Royal, actuellement Institut d’Ibanda à Bukavu (dans le Bushi), donc deux discours de haute portée scientifique.

TOUT A BOUGE DANS LA SALLE DE L’HÔTEL FLEUVE CONGO

Cette excellente cérémonie de vernissage du Dictionnaire de poche en langue Mashi, dictionnaire traduit aussi en swahili, en français et en anglais, a connu une assistance diversifiée des Congolais d’autres communautés et des étrangers.
Certains participants n’ont pas manqué de se manifester vers la fin lors de l’appel pour l’achat d’encouragement. un citoyen du Kasaï, de la communauté Tetela qui a exprimé son amour envers le Kivu, en général, et particulièrement pour le Peuple Bashi, a sollicité un dictionnaire au prix de 20.000 FC qu’il disposait. Il a été applaudi par l’assistance.


Le Prince Willy Mishiki a surpris les organisateurs en payant son dictionnaire à 500 euros.
D’autres personnalités ont dû souscrire jusqu’à 2000 dollars américains pour le dictionbaire dont le prix originaire est fixé à 100 dollars américains.
Il faut noter, en conclusion, que la présence de la Première Dame de la République Démocratique du Congo a marqué, d’une manière extraordinaire, cette cérémonie.

Par Rév. Didi Mahanya
Président honoraire du Conseil des Sages des Bashi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here