RDC : le PAM suspend une partie de ses distributions de nourriture à Beni

0
17

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé, dans la soirée du vendredi 29 novembre 2019, avoir suspendu une partie de ses distributions de nourriture dans le cadre de la riposte à Ebola dans la zone de Beni, à l’est de la République démocratique du Congo (RDC), en raison de l’insécurité.

« En raison de l’insécurité accrue, les activités d’intervention face à Ebola, y compris les distributions alimentaires, ont été temporairement interrompues. Le PAM reste opérationnel et prêt à répondre à toute demande d’appui », a déclaré le même jour Hervé Verhoosel, porte-parole du PAM, lors d’un point de presse à Genève.

Il a précisé que seulement une partie de la réponse humanitaire du PAM au virus Ebola était suspendue.

« Nous essayons, dans la mesure du possible avec notre personnel essentiel resté sur place, de soutenir quand c’est urgent et quand on nous le demande, sachant que la grande majorité du personnel des partenaires avec lesquels nous travaillons sur le terrain n’est pas disponible », a-t-il expliqué.

Selon un communiqué rendu public vendredi 29 novembre 2019, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a également relocalisé ses collaborateurs non essentiels après la mort de quatre membres d’équipes anti-Ebola dans des attaques armées dans la nuit de mercredi 27 à jeudi 28 novembre 2019.

L’armée de la RDC mène depuis fin octobre des opérations militaires contre le groupe armé des Forces démocratiques alliées (ADF) pour rétablir la sécurité, alors que ces dernières lancent des représailles contre les civils, en particulier à Beni, provoquant des manifestations de colère des habitants qui s’en sont pris à la mairie de la ville et aux camps de l’ONU, ont fait remarquer des observateurs locaux.

Par CR/Xinhua

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here