RDC : Gabriel Mokia à la prison de Makala pour « tentative de meurtre »

0
105

 Le candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre 2018 vient d’être transféré au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK), l’ex-Prison centrale de Makala.

Accusé de « tentative de meurtre », l’homme est placé sous mandat d’arrêt provisoire.

Placé sous mandat d’arrêt provisoire, Gabriel Mokia a été transféré, mercredi 27 novembre 2019, au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK).

 Il avait, la veille, été entendu par un officier de police judiciaire suite à l’invitation qui lui avait été communiquée, le samedi 23 novembre 2019.

Après son audition, l’acteur politique a été déféré au parquet de Grande instance de la Gombe. Il est poursuivi par la justice pour « tentative de meurtre » contre mademoiselle Lisombo Poso.

Les faits se sont produits à Kinshasa où l’on aperçoit, dans une vidéo, Monsieur Gabriel Mokia dirigeant son véhicule contre une demoiselle à qui il reprochait de l’avoir insulté. Mais la demoiselle atterrée et en pleure, explique que l’altercation verbale a plutôt eu lieu entre elle et le garde du corps du politicien. Mais Mokia ne l’a pas entendu de cette oreille et voulait visiblement foncer son véhicule SUV contre la jeune dame.

Un incident qualifié de « tentative de meurtre » par le procureur. « Après son audition, l’acteur politique Mokia Gabriel a été déféré au parquet près le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa Gombe. Le procureur le poursuit pour tentative de meurtre contre Madame Lisombo Poso », avait indiqué dans un communiqué le général Sylvano Kasongo, patron de la police de la ville de Kinshasa.

« Le vendredi 22 novembre 2019, vers 15 heures, en face du bureau de détachement PCR de la Gombe, l’acteur politique Mokia Gabriel a agressé, à l’aide de son véhicule, une jeep de marque Nissan de couleur blanche, immatriculée 7426BB0, mademoiselle Lisombo Poso, adulte d’âge. L’accusant de l’avoir insulté, monsieur Mokia a failli écraser mademoiselle Lisombo qu’il a blessée à la jambe droite avec des fortes douleurs au niveau du bassin. La victime a été admise en urgence dans un hôpital de la commune de la Gombe », relatait le communiqué de la Police.

Gabriel Mokia n’est pas à sa première expérience. L’homme avait été arrêté en 2010 pour « coups et blessures volontaires » portés contre son co-débateur, Benoît Yolama en pleine diffusion d’une émission politique. Ce qui lui avait valu une incarcération de plus de 3 ans.

Dido Nsapu (DN/PKF)



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here