Conflits inter-communautaires à Minembwe: la communauté des Bashi appelle au dialogue et soutient la médiation menée par Norbert Basengezi Katintima (Déclaration)

0
145

Par Oscar BISIMWA

Dans une déclaration rendue publique ce lundi 28 Octobre 2019 à l’issue d’une importante réunion extraordinaire, la Communauté des Bashi vivant à Kinshasa, réunir au sein de CINYABUGUMA ASBL se dit « très préoccupée par la situation sécuritaire et humanitaire alarmante à la suite des conflits communautaires et l’activisme des groupes armés dans les Hauts Plateaux, à Minembwe, à Itombwe, à Bijombo ainsi que dans la plaine de la Ruzizi, respectivement dans les territoires de FIZI, Mwenga et Uvira. Le CINYABUGUMA, par la bouche de son Président Bernard Balibuno Kateta rappelle que déjà en 2017, un forum sur la paix, la sécurité et le développement du Sud-Kivu devrait avoir lieu à son initiative, avant d’être obstrué par des tireurs des ficelles non autrement identifiés.

La Communauté des Bashi appelle les communautés sœurs en conflit à « s’inscrire résolument dans la voie du dialogue en vue de jeter définitivement les bases de la cohabitation pacifique et mettre fin aux violences perpétrées contre les populations par des groupes armés nationaux et étrangers, la guerre ne pouvant rien résoudre durablement ».

Le CINYABUGUMA remercie son fils Norbert Basengezi Katintima pour non seulement avoir accepté d’accomplir la mission de Modérateur de cette initiative à la demande consensuelle et expresse des 13 mutuelles des Communautés du Sud-Kivu, mais aussi et surtout, pour avoir pu les amener à proposer des solutions idoines à cette situation déplorable et à constituer un cahier des charges et des recommandations transmis à Son Excellence Mr Le Premier Ministre, le 19 octobre dernier, après plusieurs consultations d’éminentes personnalités de la République ».

Ci-dessous l’intégralité de la déclaration de CINYABUGUMA ASBL

DECLARATION DE LA COMMUNAUTÉ DES BASHI VIVANT À KINSHASA «CINYABUGUMA» A LA SUITE DU CONFLIT INTERCOMMUNAUTAIRE ET L’ACTIVISME DES GROUPES ARMÉS AU SUD-KIVU

Nous, Communauté des Bashi vivant à Kinshasa, regroupés au sein de CINYABUGUMA ASBL, réunis en date du 28 octobre 2019:

  1. Sommes très préoccupés par la situation sécuritaire et humanitaire alarmante à la suite des conflits communautaires et l’activisme des groupes armés dans les Hauts Plateaux, à Minembwe, à Itombwe, à Bijombo ainsi que dans la plaine de la Ruzizi, respectivement dans les territoires de FIZI, Mwenga et Uvira ;
  2. Rappellons que déjà en 2017, nous avions initié, avec les communautés sœurs, un forum sur la paix, la sécurité et le développement du Sud-Kivu qui, malheureusement n’a pas eu lieu du fait de blocages divers pour des raisons inavouées;
  3. Appelons les communautés en conflit à savoir les Banyamulenge, les Babembe, les Bavira, les Barundi et les Banyindu à s’inscrire résolument dans la voie du dialogue en vue de jeter définitivement les bases de la cohabitation pacifique et mettre fin aux violences perpétrées contre les populations par des groupes armés nationaux et étrangers et à s’inscrire dans une démarche de Dialogue, la guerre ne pouvant rien résoudre durablement ;
  4. Saluons l’implication de nos filles et fils dans l’initiative louable de préparation de ce Dialogue, particulièrement l’Honorable Norbert BASENGEZI KATINTIMA.
    Non seulement il a accepté d’accomplir la mission de Modérateur de cette initiative à la demande consensuelle et expresse des 13 mutuelles des Communautés du Sud-Kivu, mais aussi et surtout, il pu les amener à proposer des solutions idoines à cette situation déplorable et à constituer un cahier des charges et des recommandations transmis à Son Excellence Mr Le Premier Ministre, le 19 octobre dernier, après plusieurs consultations d’éminentes personnalités de la République.
  5. Félicitons et encourageons ce digne fils du Sud-Kivu pour avoir rassemblé autour d’une table les représentants de toutes les communautés de la province,
    et dénonçons, la campagne de diabolisation et de stigmatisation dont il fait l’objet dans les médias sociaux par des personnes instrumentalisées.
  6. Préoccupés par des informations faisant état de l’implication de rébellions armées des pays voisins ainsi que de l’instrumentalisation des chefs de guerre locaux par des Forces étrangères, qui veulent transférer leurs conflits au Sud-Kivu,
  • Demandons aux Autorités provinciales de poursuivre les efforts de pacification et d’instaurer des mécanismes de Dialogue permanent entre communautés, -Invitons le Gouvernement de la République , à prendre toutes les dispositions nécessaires pour la tenue rapide de ce dialogue intercommunautaire prévu à Uvira, avant que la situation ne dégénère, et à prendre des mesures urgentes pour l’arrêt des violences, le rétablissement de l’autorité de l’Etat et la prise en charge humanitaire des populations en détresse .
  1. Invitons la Communauté Internationale, la MONUSCO, les ONG nationales et internationales à accompagner les efforts du Gouvernement pour l’instauration d’une Paix durable dans cette contrée. •Le Sud-Kivu est notre patrimoine le plus cher. Nous avons le devoir de le protéger contre toute menace, d’où qu’elle vienne. Et notre Communauté ne cessera de s’engager, comme par le passé, à oeuvrer pour la Paix et la Dignité de notre peuple.

Fait à Kinshasa, le 28 Octobre 2019

Pour le CINYABUGUMA

Bernard BALIBUNO
Président

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here