Rentrée académique 2019-2020: Solange Masumbuko invite les étudiants à s’investir dans leurs études pour la transformation de la RDC.

0
249

Par Oscar BISIMWA

« En ce début d’une nouvelle année académique, je lance un appel pressant aux étudiants à s’investir dans leur éducation pour la transformation positive de notre cher et beau pays en vue d’assurer un avenir meilleur à notre postérité. Car dit-on, l’avenir ne s’’improvise pas. Il se prépare », peut-on lire dans le message de la Députée nationale Solange Masumbuko Nyenyezi adressé aux étudiants de la République démocratique du Congo à l’occasion de la rentrée académique 2019-2020. « Cette préparation passe par la combinaison de ce que moi j’appelle les 3 T : Temps – Travail – Talent. Si vous voulez aller loin, il vous faut disposer du temps pour travailler efficacement en vue de mettre en valeur les talents que le Seigneur a donnés à chacun. Et pour réussir ces trois T, il vous faut la discipline », indique Solange Masumbuko. L’élue de Lukunga à Kinshasa félicite aussi les enseignants des universités pour leur engagement et les exhorte à axer leurs enseignements sur le concret dans les domaines répandant aux besoins du pays.

Ci-dessous l’intégralité du message de la Députée nationale élue de Lukunga :

MESSAGE DE L’HON. Solange MASUMBUKO NYENYEZI AUX ETUDIANTS A L’OCCASION DE LA RENTREE ACADEMIQUE 2019-2020

Chers étudiantes et étudiants,
Après les vacances reposantes et très certainement reconstituantes, en ma qualité de députée nationale, je saisis cette occasion pour vous souhaiter une heureuse et fructueuse rentrée académique. La jeunesse étant l’avenir du pays, j’encourage les étudiants de mon pays la République Démocratique du Congo à reprendre le chemin de l’Université avec une détermination nourrie par les nouvelles énergies.
Au moment où notre pays est résolument engagé sur le chemin du changement et certainement de son développement, sous le leadership de Son Excellence Monsieur le Président de la République Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, j’appelle la jeunesse de notre pays à accompagner sans réserve la volonté du Chef de l’Etat, surtout dans sa vision sur l’éducation nationale, dont la gratuité de l’enseignement de base ne constitue que le début de la matérialisation. Cette vision exige des universitaires que vous êtes, comme l’affirme Abbé Léonard SANTEDI, recteur de l’Université Catholique du Congo, de combiner science et conscience ; Humanité et transcendance ; discipline, rigueur et ordre. Ceci vous interdit de vous laisser conduire par les manipulations politiciennes. Mais plutôt par la foi et la raison.
Chères étudiantes et chers étudiants,
Comme on peut bien le croire, une nouvelle année académique offre l’occasion de penser l’avenir, d’ébaucher les nouveaux plans et d’entrebâiller les portes sur les nouveaux projets. A en croire l’Abbé SANTEDI, citant le savant brazzavillois Théophile OBENGA lors de son mot de bienvenue à l’occasion de l’ouverture de l’année académique 2019-2020, la mission de l’Université africaine en ce vingt et unième siècle est entre autre celle de former les nouveaux citoyens capables de conception, de direction, d’innovation et d’invention, je formule de vœu de vous voir prendre conscience de cela. C’est ici pour moi le moment de saluer avec emphase et empressement le travail excellent des professeurs des universités congolaises qui s’adonnent sans réserve pour dispenser des enseignements de haut niveau en vue de former et formater les futurs cadres de notre pays.

A cet effet, je les invite tout de même à intégrer dans leurs enseignements le souci exprimé par la mission ci-haut explicitée, en axant surtout leurs programmes de recherches scientifiques dans les domaines qui concernent en priorité notre pays dont la santé, l’économie, l’environnement, l’informatique, pour ne citer ceux-ci, en veillant que le savoir soit assimilé et non seulement appris par cœur.
Il s’agit, à mon humble avis, d’une manière de développer un dynamisme radical pour un nouveau visage de l’intelligentia africaine et particulièrement congolaise.
En ce début d’une nouvelle année académique, je lance un appel pressant aux étudiants à s’investir pour la transformation positive de notre cher et beau pays en vue d’assurer un avenir meilleur à notre postérité. Car dit-on, l’avenir ne s’’improvise pas. Il se prépare. Cette préparation passe par la combinaison de ce que moi j’appelle les 3 T : Temps – Travail – Talent. Si vous voulez aller loin, il vous faut disposer du temps pour travailler efficacement en vue de mettre en valeur les talents que le Seigneur a donnés à chacun. Et pour réussir ces trois T, il vous faut la discipline.
Pour y parvenir, je vous demande de redoubler les efforts et de vous investir. N’oubliez pas que le premier investissement, contrairement à tout ce qu’on pouvait croire (matériel, finances,…), est avant tout vous-même (l’homme). Vous êtes la principale ressource de votre réussite. Je vous exhorte à vous impliquer dans votre formation.
S’impliquer, c’est faire des choix : celui de l’université et de son cursus et se donner les moyens suffisants pour que ces choix soient des réussites ;
S’impliquer, c’est s’investir, donner le meilleur de soi, développer ses talents ; c’est aussi, à certains moments, persévérer et faire preuve de courage ;
S’impliquer, c’est encore s’associer de façon responsable et constructive aux projets dont nous sommes l’un des maillons ; c’est créer du lien, dialoguer, générer la réciprocité, renforcer la solidarité et créer la cohésion;
S’impliquer, c’est finalement, et surtout, donner du sens à ce que nous faisons, individuellement et collectivement. Ainsi comprise, l’implication est aussi une forme de citoyenneté, celle qui se vit individuellement au quotidien ainsi que dans nos contacts entre étudiants et membres du corps professoral.
Je vous souhaite donc une heureuse année académique.

Que vive l’université
Que vive la jeunesse congolaise
Que vive l’alternance

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here