Restructuration de l’UNC: Bertin Mubonzi dauphin de Mayo, de Makelele ou de Molendo Sakombi?

0
393

Par Napoléon TSHILOBO

Après la nomination au gouvernement de plusieurs animateurs des partis membres de l’actuelle majorité parlementaire, l’heure est à la restructuration au sein de ces formations politiques.

L’Union pour la nation Congolaise (UNC) ne déroge pas à la règle. À l’exception du Président de son conseil national, le Député honoraire Grégoire Mirindi, la quasi-totalité des animateurs de ses structures ont été nommés au gouvernement. D’où le réaménagement technique n’est plus une simple nécessité mais une urgence au parti de Vital Kamerhe.
Selon des sources proches du parti rouge-blanc, le Chef du Parti serait déjà en plein casting pour choisir dans les rangs de ses officiers, les remplaçants de ceux élevés en dignité.

Dans la réserve stratégique du parti, plusieurs noms sont cités parmi les probables futurs animateurs des grandes structures du parti. Le nom de Bertin Mubonzi, actuellement Président de la ligue des jeunes pour la ville de Kinshasa sort du lot. Ce dernier serait, selon des nombreux cadres et militants de l’UNC, un remplaçant valable au poste de Secrétairegénéral, de Me Mayo Jean-Baudouin actuellement Vice-premier ministre, ministre du budget. Les tenants de ce pronostic évoquent les qualités managériales de Bertin Mubonzi, ce jeune cadre qui revendique un héritage politique et idéologique riche d’un kamerhisme pur sang qui ne tarit pas d’inspiration au service de son parti.

Mais il y a aussi le poste de Porte-parole du parti auquel bon nombre de cadres de L’Union pour la Nation Congolaise attendent ardemment l’actuel président des Jeunes de Kinshasa. Ses prouesses communicationnelles et son intelligence raffinée lui attirent la faveur des pronostics pour succéder à David Jolino Makelele, nommé Ministre d’État, Ministre de la Communication et médias.

Rassembleur, indulgent et magnanime, Bertin Mubonzi est aussi attendu par plusieurs comme le dauphin de Molendo Sakombi à la tête de la fédération de Kinshasa. Dans les coulisses de l’actuel Ministre des Affaires foncières, Bertin Mubonzi a arpenté montagnes et ravins pour implanter l’UNC dans les coins et recoins de la ville de Kinshasa. Dans cette ville qu’il connaît comme sa propre poche, Bertin Mubonzi a déjoué les pronostics en procédant, en un tempsrecord, à l’installation des comités de jeunes dans toutes les fédérations. La redynamisation de la jeunesse de son parti dont il a fait une véritable armée politique de Vital Kamerhe, la conscientisation, la formation et la préparation professionnelle des nombreux jeunes de son parti sont à mettre à l’actif de Bertin Mubonzi.

« Comme n°1 du parti dans la ville de Kinshasa, Bertin Mubonzi pourra mettre à contribution son tempérament de leader, ses qualités de rassembleur, et sa capacité d’organisation et de mobilisation pour rééditer à un niveau un peu plus élevé, l’exploit réalisé à la tête de la jeunesse de la capitale », analyse un cadre de l’UNC.

Mais ce ne sont que des analyses et attentes des cadres et militants visiblement amoureux du travail de titan abattu à l’UNC, hier comme aujourd’hui, par cet ancien cadre de la société coréenne SAMSUNG en RDC, en Guinée équatoriale et au Sao Tomé, de ORANGE et de AIRTEL RDC.

Il appartient uniquement au Président national de l’union pour la nation congolaise Vital Kamerhe, de placer ses pions dans le sens qui lui convient, à lui et à l’émergence de son parti, dans la ville de Kinshasa, miroir du pays, et sur l’ensemble du territoire national.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here