PT-NTIC : le Collectif des Mouvements Citoyens somme Augustin Kibassa à restituer la prime de rétrocession aux membres du cabinet sortant

0
33

Dans un point de presse tenu ce mardi dans la salle de réunion de CEPAS, le « Collectif des Mouvements Citoyens » appelle le Ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication Augustin Kibassa Maliba à remettre sans délai, la prime de rétrocession à ses bénéficiaires naturels, à savoir, les membres du cabinet Emery Okundji.

A en croire ce collectif, M. Kibassa retient indûment cette rétrocession en violation de la loi et de la pratique en la matière qui veut que la prime bénéficie à ceux qui ont travaillé pendant la période sous examen. Pour le cas d’espèce, les membres du cabinet sortant ont donné le meilleur d’eux-même pendant la période de leur mandat et les résultats de leur travail sont palpables. « Il s’agit d’une motivation, mieux une reconnaissance aux efforts de mobilisation des recettes au profit du trésor public, qu’ils ont consciencieusement et activement fournis au cours du mois de juillet 2019 ». Quoi de plus normal que la prime leur soit remise, sans aucune autre forme de procès.

Le collectif s’adresse également au Secrétaire Général des PT-NTIC, patron de l’Administration de ce secteur, qu’il appelle à mettre tout en œuvre pour que cette somme détenue « illégalement » par le nouveau ministre, de le rendre au cabinet du ministre sortant Emery Okundji.

A grand maux, des gros moyens, le Collectif recours à l’implication du Premier ministre et celle du Président de la République, garant du bon fonctionnement des institutions Félix Tshisekedi, afin de pouvoir trouver un dénuement dans ce conflit qui entame la crédibilité du Gouvernement à peine investi et assombrit l’objectif de rétablissement de l’Etat de droit fixé par le premier citoyen de la République. Pour ces mouvements citoyens, bloquer cette somme est synonyme pour le Ministre Kibassa, de fouler aux pieds le code d’éthique et de bonne conduite des membres du gouvernement qu’il a signé en âme et conscience. C’est une anti-valeur contre le code d’éthique insiste ce mouvement des jeunes.

Le collectif met en garde le cabinet du ministre Kibassa sur toutes les allégations tendant à discréditer les membres du cabinet sortant pour justifier sa mauvaise foi manifeste de geler cette prime pour des motifs inavoués, ou de l’affecter aux personnes autres que ses bénéficiaires naturels, ce qui serait un détournement. Le collectif, continue à espérer que le Ministre fera le nécessaire, dès son retour au pays, pour que cette prime atteigne ses bénéficiaires.

La Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here