USA-Sommet sur le Climat 2019: Claude Nyamugabo rassure les partenaires

0
1246

En marge de la 74eme session ordinaire de l’assemblée générale de l’organisation des nations Unies, le sommet sur le climat se tiendra ce lundi 23 septembre. La République Démocratique du Congo, deuxième poumon environnemental au niveau planétaire y sera représentée par le chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi qui a dans sa délégation son Ministre de l’environnement et du développement durable Maître Claude Nyamugabo Bazibuhe.

En luminaire, le ministre Nyamugabo a entrepris une large offensive diplomatique pour rassurer les partenaires sur l’amélioration de la gouvernance forestière et affirmer le leadership africain et mondial du pays dans le secteur de la forêt,  l’eau et la biodiversité.
Voilà en substance ce que contiennent les dossiers du patron de l’écologie congolaise à ce grand rendez-vous mondial.

Ce dimanche 22 septembre, Maître Claude Nyamugabo a conféré avec son homologue norvégien Ola Elvestuen afin d’échanger sur l’évolution des relations de coopération qui existent entre les deux pays dans ce secteur où l’apport de la RDC avec son potentiel le hisse au rang de patrimoine mondial. Les délégations congolaise et norvégienne ont notamment échangé sur les efforts consentis par la partie congolaise dans la lutte contre la déforestation. « Réduire la déforestation ne veut pas seulement dire travailler sur la forêt et dans la forêt mais également sur les moteurs économiques et sociaux qui causent cette déforestation, a martelé le Ministre congolais de l’environnement avant de préciser qu’en RDC, même  si on parle de l’agriculture et de l’énergie comme des moteurs principaux de la déforestation, la véritable cause de cette dernière reste sans nulle doute la pauvreté. Pour Maître Claude Nyamugabo, 60% de la population dans ce deuxième plus vaste pays d’Afrique vit sous le seuil de pauvreté.
C’est dans cette optique que des initiatives supplémentaires ont été imaginées afin de mettre en place une stratégie de stabiliser le couvert forestier à l’horizon 2030.
 
Yves Rudahindwa

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here