Politique

RDC-Gouvernement en gestation : Sylvestre Ilunga en croisade à travers les institutions ayant la bonne gouvernance dans leur ADN

Aurait-il voulu annoncer les couleurs qu’il ne s’y serait pas pris autrement ? Les premiers pas hors suite feutrée du palace qui lui sert de bureau paraissent renseigner sur ce que sera le mandat Ilunkamba. L’Observatoire du Code d’éthique professionnelle (OCEP), Cour des comptes, Inspection générale des finances.

A en juger par ses premiers pas, il y a fort à parier que le Premier ministre, toujours entrant – sans être entré- va poursuivre sa croisade à travers les institutions qui ont la bonne gouvernance dans leur ADN. Si ce n’est pas un signal fort sur le front de la bonne gouvernance, cela y ressemble fortement.

Professeur d’économie, ancien ministre du secteur économico- financier, Ilunga Ilunkamba fait déjà penser au Baron Louis avec sa célèbre citation: « Faites- moi de bonnes politiques, je vous ferai de bonnes finances ».

Ilunga Ilunkamba, le profil du job

En termes plus politiques, le Premier ministre paraît soucieux de montrer son territoire avant de le marquer. Un chef du gouvernement très Vème République à la française. Celui qui assume et assure la politique de la nation sous l’autorité du Président.

Quitte à laisser à ce dernier d’être en première ligne pour ce qui est des ministères régaliens. Notamment, la Défense et les Affaires étrangères.

Une façon pour le Premier ministre de s’inscrire dans la logique de la coalition là où les résultats des élections présidentielle et législatives commandaient en principe la cohabitation. Le tandem FATSHI- JKK en a décidé autrement. Tant mieux, si à l’arrivée le pays gagne en cohésion et en stabilité.

Dans cette configuration politique, Ilunga Ilunkamba parait avoir le profil du job. Plus gestionnaire que politique. Et donc -par essence?- plus dans le réel que dans l’idéologie. Davantage enclin – par définition? – à des compromis pragmatiques qu’a des postures politiciennes.

Reste que comme le Président, le Premier ministre sera jugé sur pièce. En l’occurrence, à l’aune de capacité à créer les conditions de la requalification des conditions de vie- fort peu enviables – de la majorité de Congolais.

 

Par José NAWEJ

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer