Sharjah, Émirats Arabes Unis : Khalid Al Qasimi, le Créateur de Mode qui Incarne la Convergence des Civilisations

0
20

‘Qasimi’, une marque avant-gardiste qui attire l’attention sur les questions sociales et politiques confrontées par l’humanité. Ses uniques créations reflètent une histoire inspirante et touchante.

Le monde de la mode est en deuil à la suite du décès tragique du cheikh Khalid bin Sultan bin Mohamed Al Qasimi, un styliste et créateur de mode talentueux et fils de Son Altesse Sheikh Dr. Sultan bin Mohamed Al Qasimi, Membre du Conseil Suprême et Souverain de Sharjah. L’annonce a déclenché une pluie d’hommages sur les réseaux sociaux, pour honorer la mémoire du créateur avant-gardiste et son héritage de mode.

L’objectif du cheikh Khalid a toujours été d’envoyer un « message à travers la mode ». Il disait : « Etant originaire du Moyen-Orient, c’est mon devoir de discuter de politique. La mode est mon seul moyen pour l’exprimer ».                                                                                        

Puisant l’inspiration de son héritage arabe et ses valeurs émiraties, le feu Cheikh Khalid a canalisé son talent dans de beaux designs innovants. En 2008, il lance sa marque de prêt-à-porter pour hommes « Qasimi », et son magasin phare au Royaume-Uni est situé à Soho, dans le quartier londonien de Westminster.

Décrit par plusieurs comme étant « un créateur à l’esprit poétique et perspicace », le jeune styliste émirati avait un impact majeur sur le monde de la mode. Ses créations défilaient aux Fashion Week masculines de Londres, Paris et du Moyen-Orient, elles reflètent délicatement une convergence des cultures et sont imprégnés de nuances culturelles, sociales et politiques pour informer et inspirer.

Sa marque éponyme très convoitée rivalisait avec les meilleures au monde, se taillant une réputation unique dans l’industrie de la mode. A travers ses designs jeunes et pleins de couleurs, il cherchait à explorer les problèmes internationaux actuels, et ses créations comportaient des messages écrits en Arabe.

Récemment, un T-shirt de sa collection Automne/Hiver 2017 est devenu une source de controverse lorsqu’il a été reproduit par la marque Vêtements lors de son défilé Printemps-Eté 2020 à Paris. Le T-shirt, avec écrit dessus « Ne tirez pas » en Arabe, Français et Anglais, était porté à l’origine par des journalistes au Liban lors de l’invasion israélienne du pays en 1982.

Les designs d’Al Qasimi s’adressaient à la conscience du monde et étaient infusés de culture et politique, du Brexit à la discrimination. « Il est grand temps pour les gens de se lever et d’exprimer leurs opinions », a-t-il dit.

L’industrie de la mode au Royaume-Uni et au Moyen-Orient pleure avec amertume le décès du jeune créateur de mode, dont les créations resteront toujours dans la mémoire comme une vision romantique et pleine d’espoir de l’avenir du Moyen-Orient.

Cheikh Khalid, 39 ans, est né à Sharjah en 1980. A l’âge de neuf ans, il déménage à Londres où il a été scolarisé dans la prestigieuse Tonbridge School. Il a ensuite étudié le Français et l’espagnol à l’University College de Londres avant d’obtenir une licence d’architecture à l’Association School of Architecture. Il parlait couramment sept langues étrangères, à part l’arabe, sa langue maternelle.

En tant que président du Conseil de Planification Urbaine de Sharjah et fondateur du groupe Aleph, feu Cheikh Khalid s’est engagé à créer une expérience ultime à Sharjah. Il était également le fondateur de la Triennale d’Architecture de Sharjah, la première plateforme majeure sur l’architecture du Moyen-Orient.

Feu Cheikh Khalid a laissé son empreinte dans le développement de projets d’infrastructure dans l’émirat de Sharjah et son héritage dans le monde du design restera à jamais.

SPORTS

CAN Egypte 2019 : la RDC battue et éliminée par Madagascar

Par RO

Image en ligne

Les Léopards de la RD Congo ont été battus et éliminés en 8e de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN)-Egypte 2019 par les Barea de Madagascar, aux tirs aux buts (4-2), après un nul (2-2), en prolongation dimanche 7 juillet 2019, au stade Alexandrie.

Alors qu’on joue la 9e minute, Ibrahim Amada reprend le ballon d’une frappe limpide, en pleine lucarne qui trompe Ley Matampi (1-0), pour le plaisir des 500 Malgaches venus dans la matinée et leur président de la République, Andry Rajoelina en tribunes.

Onze minutes plus tard, les Barea perdent le ballon au milieu de terrain. Glody Ngonda se projette vite vers l’avant et envoi un excellent centre dans la surface, Cédric Bakambu coupe parfaitement la trajectoire et signe l’égalisation (1-1, 20′).

Les hommes de Florent Ibenge reviennent dans le match, mais ne trouvent toujours le filet. Chancel Mbemba seul au second poteau, voit son tir au-dessus de la cage malgache.

Au retour des vestiaires, Florent Ibenge change de système. Il fait jouer le 4-3-3 en lieu et place de 4-4-2. Il procède même au premier changement. Meschak Elia remplace Wilfried Moke (46′), puis Mulumbu cède la place pour Merveille Bope (66′) et Chadrack Akolo pour Yannick Bolasie (69′). Ils font pression sur la défense malgache, mais celle-ci est bien regroupée.

Les Malgaches reprennent à nouveau l’avantage. Faneva Andriatsima, oublié au second pour le 2-1 (77′). Alors qu’on joue les derniers instants du match, sur un corner, Meschak Elia trouva Chancel Mbemba qui donna l’egalisation aux siens (2-2, 90′) et place aux prolongations.

Les Congolais se sont à nouveau procurer des occasions de but, sans pourtant les concrétiser.

Encore Meschak Elia, en corner qui trouva Chancel Mbemba repris de la tête, mais le gardien malgache Melvin Adrien s’interpose (100′), puis quatre minutes après un autre arrêt d’Adrien face à Cédric Bakambu.

Le marquoir indique 2-2 et place aux séances de tirs aux buts: les malgaches réussissent leurs 4 tirs. Marcel Tisserand et Yannick Bolasie échouent. 4-2, la RDC est éliminée et Madagascar jouera les quarts de finale jeudi au Caire contre le gagnant du match Ghana -Tunisie de lundi.

 Par AETOS Wire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here