RDC: la police réprime la marche des journalistes réclamant la réouverture d’une chaîne proche de l’opposition fermée depuis 9 jours

0
48

Par Napoléon OBM

La marche pacifique des journalistes de la RTVS1 réclamant le rétablissement de leur média a été réprimée par les éléments de la police nationale congolaise. Partie devant le bâtiment de la Sonas dans la commune de la Gombe, la marche a été stoppée devant le bâtiment de la regideso par les éléments de la Pnc qui ont brutalisé les journalistes en s’intercalant et bloquant le passage. D’après ces éléments de la Pnc, l’hôtel de ville n’avait pas autorisé cette marche.

“Nous avons écrit à l’hôtel de ville pour obtenir l’autorisation de marcher. Ce dernier n’a pas répliqué à notre demande. Alors, c’était pour nous une autorisation tacite”, a expliqué Edmond Izuba.

Le représentant de journalistes a également rappelé que la police devrait respecter la promesse du chef de l’État de faire de la presse un réel quatrième pouvoir.

“Le jour de l’investiture du Chef de l’Etat au palais de la nation, il s’est engagé pour dire qu’il doit faire de la presse un réel quatrième pouvoir. Le 03 mai, jour de la commémoration de la liberté de la presse, le Président a dit qu’il fera assoir son Etat des droits sur la presse : faire de la presse un moteur essentiel de l’État des droits. C’est comme ça que nous comprenons les engagements du Chef de l’État tout en étant dans la rue pour marcher. Mais nous sommes désolés et dessus du comportement de la police”, a déclaré Izuba.

Le journaliste de RTVS1 a fait savoir également que leur objectif était de soumettre leur mémorandum dans lequel se trouve le desiderata des journalistes et agents de RTVS1 au Csac.

“Si c’est comme ça qu’on doit traiter les journalistes, nous sommes déçus de ce pouvoir de Félix Tshisekedi. Nous allons continuer à manifester jusqu’à ce que le signal de la RTVS1 soit rétabli” a conclu Edmond Izuba, représentant des journalistes.

Avec CM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here