Du rififi à l’ECT: Félix Kabange Numbi perpétre un coup de force et se fait proclamer Président national

0
347

Par Oscar Bisimwa

Dans une mise au point faite par le Secrétaire général du Parti politique Éveil de la conscience pour le travail et le développement, ECT en sigle, et premier vice-président de l’Assemblée nationale, Boniface Balamage dénonce « des actes de vandalisme perpétrés mercredi 29 mai 2019 au siège du Parti, actes qui ont été suivis par une réunion de neuf cadres du parti à l’issue de laquelle ils ont proclamé de manière irrégulière le Docteur Félix Kabange Numbi Mukwampa, Président national du parti.

Le Secrétaire général indique, à l’attention de tous les partenaires politiques et des tiers que, ladite déclaration faite en violation des statuts et du règlement intérieur du parti n’ont aucun effet, ni sur le fonctionnement du parti ECT, ni sur l’unité du regroupement AAB, encore moins sur la cohésion du Front commun pour le Congo (FCC). « Il s’agit, ni plus ni moins d’un coup d’État manqué et condamnable », dénonce Me Boniface Balamage.

Le Secrétaire général de l’ECT souligne que le leadership du parti reste incarné par le Député honoraire Schadrack Baitsura tandis que d’autres membres du bureau politique gardent leurs fonctions jusqu’à l’installation du nouveau directoire du parti.

Boniface Balamage rappelle que le mandat de Félix Kabange Numbi en tant que Président national de l’ECT a pris fin depuis 2015.

Une session élective de l’ECT est prévue du 20 au 22 juin prochain à Kinshasa. Cette session convoquée régulièrement depuis le 27 mai dernier par le Président national Baitsura Musowa devra mettre en place un nouveau directoire de l’ECT et fixer des nouveaux objectifs pour les échéances de 2023, a fait savoir le Secrétaire général du parti.

Affaire à suivre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here