Ne Muanda Nsemi : un aller-retour à la prison de Makala !

0
249

Par Napoléon OBM

Après sa spectaculaire réapparition, lundi 06 mai dernier, la Police nationale congolaise (PNC) a arrêté, jeudi 9 mai, « le fugitif » Ne Muanda Nsemi, président du mouvement politico-religieux, Bundu dia Mayala (BDM). Il a tout de suite été ramené à la prison centrale de Makala à Kinshasa, d’où il s’était évadé depuis 2017.
Le séjour du très mystique Ne Muanda Nsemi n’aura été que de très courte durée au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa. Moins de 24 heures après son arrestation, le leader de Bundu dia Mayala a quitté cet établissement carcéral, ce vendredi 10 mai, selon un communiqué du CNSA dont le Président Joseph Olenghankoy s’est montré très actif dans ce dossier.
A en croire des sources proches de la police nationale congolaise, Zacharie Badiangila, alias Ne Mwanda Nsemi a bénéficié d’une liberté provisoire sur décision du parquet général près la Cour de Cassation.
Le leader du mouvement politico-religieux Bundu dia Kongo avait été arrêté le 3 mars 2017, placé en détention à la prison de Makala alors que la Cour Suprême de Justice (CSJ) l’avait assigné en résidence surveillée. Le 17 mai 2017, il avait quitté la prison dans des circonstances peu ordinaires, provoquant une vague d’évasions.
C’est donc une sorte d’aller-retour qu’a fait l’enfant terrible du Kongo central qui a, tout de même offert à ses anciens colocataires de la prison centrale de Kinshasa l’occasion de revoir le « Moïse » des temps passé dans ce lieu.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here