RDC-Martin Fayulu : « Pas de Premier ministre après 94 jours de gouvernance, pas de gouvernement, nous n’avons rien dans ce pays »

0
91

Martin Fayulu, l’un des leaders de la plateforme Lamuka, invite le président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à démissionner. Lors de son meeting tenu à Kinshasa dimanche 28 avril 2019, il a affirmé que le chef de l’Etat « a dépensé le budget de la présidence d’une année en moins de 100 jours. »

 

« Je suis de retour et nous allons demander à notre frère Félix Tshisekedi de démissionner », a déclaré Martin Fayulu.

 

Il dit ne pas comprendre que le Premier ministre ne soit pas désigné, et que le pays soit dirigé sans gouvernement.

 

« Il n’y a pas de Premier ministre après 94 jours de gouvernance. Il n’y a pas de gouvernement. Cela veut dire, mes frères, que nous n’avons rien dans ce pays, la RDC (…) », s’est désolé Martin Fayulu.

 

Il a aussi annoncé le retour de Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba et de Mbusa Nyamwisi en République démocratique du Congo (RDC).

 

L’ancien candidat à la présidence de la République a, en outre, annoncé la tenue dans les prochains jours de plusieurs manifestations populaires pacifiques pour réclamer la vérité des urnes.

 

Lamuka se transforme en plateforme politique avec une présidence tournante

 

Martin Fayulu était accompagné d’Adolphe Muzito. Tous deux ont participé, avec les 4 autres leaders, à une réunion au cours de laquelle ils ont décidé de transformer la coalition Lamuka en une plateforme.

 

Les leaders de Lamuka Moïse Katumbi, Mbusa Nyamwisi, Martin Fayulu, Adolphe Muzito, Freddy Matungulu et Jean-Pierre Bemba qui se sont réunis du 26 au 27 avril 2019 à Bruxelles en Belgique ont décidé de transformer la coalition Lamuka en une plateforme politique avec une présidence tournante d’une durée d’un trimestre. Cette présidence sera assumée par un coordonnateur du présidium.

 

Moise Katumbi Chapwe devient coordonnateur pour une durée de 3 mois selon l’ordre de la présidence tournante.

 

Les axes principaux de cette plateforme sont les suivants :

 

La défense de la constitution, spécialement dans ses articles intangibles ;

La mobilisation du peuple pour une alternance démocratique et politique, reflétant la vérité du choix des électeurs ;

La promotion d’un Etat de droit et d’une meilleure gouvernance de la chose publique ;

L’éradication des antivaleurs.

 

Par RO/CR

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here