RDC-Assemblée nationale : qui de Jeannine Mabunda et Thomas Lokondo va succéder à Minaku à la présidence

0
35
Bureau définitif de l'Assemblée nationale congolaise, élu le 12/04/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les candidats aux différents postes du bureau définitif de l’Assemblée nationale ont commencé à déposer leurs candidatures jeudi 18 avril. À la présidence de la chambre basse, la coalition Front commun pour le Congo (FCC) et Cap pour le Changement (CACH) aligne Jeannine Mabunda.

Mais elle ne sera pas seule à batailler pour ce poste pour le compte de la Majorité parlementaire. Henri-Thomas Lokondo, du regroupement politique PALU et Alliés a aussi déposé sa candidature au poste du président de l’Assemblée nationale comme indépendant.

Bien qu’étant aussi de la Majorité, Henri-Thomas Lokondo affirme que la Cour constitutionnelle, qui a corrigé le règlement d’ordre intérieur de l’Assemblée nationale, reconnait aux indépendants la faculté de présenter leurs candidatures.

« C’est à ce titre que je me suis présenté. L’élection des membres du bureau de l’Assemblée nationale est une élection interne qui est gérée par le règlement intérieur. Elle n’est pas une élection à liste qui requiert la liste d’investiture d’un candidat », explique le candidat président du bureau définitif de l’Assemblée nationale.

Il dit faire confiance à la conscience personne de ses collègues députés nationaux.

« Beaucoup m’ont demandé de me jeter à l’eau. C’est leur conscience qui va jouer. C’est un jeu démocratique, si j’échoue, il n’y a pas de problèmes, je resterai député. Au moins j’aurai agi pour donner à la démocratie toute sa beauté, parce qu’une élection est un choix concurrentiel. Sinon, ce serait un plébiscite », déclare Henri-Thomas Lokondo.

Femme expérimentée

De son côté, le collectif des députés nationaux et sénateurs, toutes tendances politique confondues, affirme soutenir la candidature de Jeannine Mabunda.

Dans une déclaration jeudi en marge du dépôt de candidature aux élections des membres du bureau définitif, les femmes parlementaires de la RDC estiment aussi qu’avec l’élection prochaine de Mme Mabunda, désormais la femme congolaise pourra incarner la deuxième personnalité du pays, matérialisant ainsi la parité homme-femme.

« C’est un apport substantiel, à l’image moderne de la RDC, à travers les nations. La réussite de l’honorable Mabunda est la réussite de toutes les femmes et c’est un motif de fierté. Motif de fierté, pas seulement parce qu’elle est femme, mais parce qu’elle est compétente, engagée et expérimentée », a apprécié Geneviève Inagosi, porte-parole des femmes parlementaires.

Elle appelle tous les collègues députés, hommes, de faire confiance à la candidature de Jeannine Mabunda « parce qu’elle mérite ce poste. »

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here