RDC-Election des gouverneurs : 16 provinces pour le FCC, Lamuka et CACH remportent chacun une province

0
63

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a organisé mercredi 10 avril l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs dans 22 provinces de la République démocratique du Congo RDC).

Selon les résultats provisoires, le Front commun pour le Congo (FCC) du sénateur à vie Joseph Kabila gagne dans seize provinces. La coalition Lamuka, qui a porté la candidature de Martin Fayulu, remporte dans une province, tout comme le Cap pour le changement (CACH), coalition du président Félix Tshisekedi.

Ci-dessous, la liste des gouverneurs (18) élus :

Bas-Uélé : Senga Valentin (10 voix sur 18), FCC/PPRD
Equateur: Bobo Boloko Bolumbu (15/20), FCC/PPRD
Haut Katanga : Jacques Kyabulya Katwe (32/48), FCC/PPRD
Haut-Uélé : Christophe Nangaa (13 voix), FCC/ADRP
Ituri : Jean Bamanisa (24/47), FCC/RIA
Kasaï : Dieudonné Pieme (25/31), FCC/PPRD
Kasaï-Oriental : Jean Maweja Muteba, CACH/UDPS
Kongo-Central : Athou Matubwana (28 voix), FCC/PPRD
Kwango : Jean-Marie Peti Pet (19/21), FCC/Palu
Lomami: Sylvain Lubamba (19/26), FCC/PPRD
Kwilu: Willy Itshimbala (29/48), FCC/PPRD
Lualaba: Muyej Mangez Mans (19/22), FCC/PPRD
Maniema : Augustin Musafiri (14/24), FCC/PPRD
Mongala : Ngbundu Crispin, Lamuka
Sud-Kivu : Théo Ngwabidje Kasi (38 voix), FCC/AFDC
Tanganyika : Mwanza Mbala Kabila Zoe (16/25), FCC/PPRD
Tshuapa: Pancrace Boongo, FCC/PPRD
Kinshasa: Gentiny Ngobila (29/48), FCC/PPRD.

Dans 4 provinces, la CENI devra organiser un deuxième tour pour départager les candidats. Au Haut-Lomami, deux candidats passent au deuxième tour : Kalenga Ngandu et Lenge.

Aimé Kilolo : « le peuple a adopté le projet de société du FCC »

L’élection des gouverneurs des provinces de la RDC « est la victoire du peuple congolais, qui a adopté le projet de société du Front commun pour le Congo », a affirmé mercredi 10 avril 2019, Me Aimé Kilolo, porte-parole de la plateforme du sénateur Joseph Kabila, ancien président de la République.

Dans une interview accordée à Radio Okapi, il affirme que ce scrutin a été « très transparent. »

« Il faut observer que le peuple congolais s’est à nouveau exprimé souverainement, sans machine à voter, dans une élection qui a été très transparente. Cette élection aboutit aujourd’hui à l’adhésion massive pour le projet de société du FCC, tel que présenté depuis le début des différents cycles électoraux », estime Me Aimé Kilolo.

Il a indiqué que les deux principales plates formes politiques (Cap pour le changement, CACH, du président Félix Tshisekedi et le FCC), ont aligné séparément des candidats gouverneurs.

« Mais, le peuple congolais choisi le camp du FCC, à travers les députés provinciaux. C’est un signal fort, et c’est un constat qui s’impose à tous. Il faudrait le respecter ».

Peter Kazadi : « une grande déception pour CACH »

Les élections des gouverneurs en RDC, à l’issue desquelles le parti au pouvoir n’a remporté qu’une seule province, ont suscité une déception dans les rangs du président Felix Tshisekedi. Peter Kazadi, porte-parole de la coalition de Cap pour le changement (CACH) l’a affirmé mercredi 10 avril 2019 à Radio Okapi.

« Je ne peux pas vous cacher ma déception. Nous espérions gagner (…) A Kinshasa, nos députés ont fait honneur au parti. Nous avons perdu avec nos 12 voix, face à une majorité mécanique. Voilà la situation qui ne peut pas m’enchanter », a déclaré Peter Kazadi, également député provincial à Kinshasa.

Selon lui, le peuple congolais avait besoin du changement, mais à la place, c’est la continuité du règne du FCC – la coalition électorale de l’ancien président Joseph Kabila – qui s’observe dans les différentes provinces du pays.

« Avec cette situation, nous allons avoir des gouverneurs qui ne sont pas en phase avec la population. Vous trouverez des poches des tensions. Les gens sont opposés, mais nous allons vivre cette situation pendant 5 ans, où la population ne va pas se reconnaitre dans ses gouvernants », a estimé Peter Kazadi.

Il a indiqué qu’une réunion s’est tenue jusqu’au petit matin de ce mercredi dans le cadre de la coalition FCC-CACH en vue de trouver un terrain d’entente. Mais, le FCC a estimé qu’il a sa majorité et qu’il doit tout gagner.

« En même temps, ils nous font croire que nous sommes dans une coalition », a déploré Peter Kazadi.
Steve Kivwata : « les élections des gouverneurs étaient déjà biaisées à la base »

Les élections des gouverneurs en République démocratique du Congo (RDC) « étaient déjà biaisées à la base », estime Steve Kivwata, porte-parole de la plateforme Lamuka, qui a porté la candidature de Martin Fayulu à la présidentielle. Dans une interview accordée mercredi 10 avril 2019 à Radio Okapi, il propose de repenser le mode de scrutin.

« En tant que Lamuka, nous n’attendions rien d’intéressant. Nous estimons qu’au-delà de nos positions partisanes, nous devons réfléchir sur l’avenir de la province. La province est une entité régionalisée après le niveau national, mais les candidats gouverneurs n’ont pas eu l’opportunité de présenter leurs programmes à la population congolaise et n’ont pas fait des débats entre les différents challengers », regrette Steve Kivwata.

Selon lui, les élections des gouverneurs n’étaient rien d’autre que le prolongement des élections des députés provinciaux.

Steve Kivwata propose de reconsidérer le mode de scrutin, et s’interroge sur la pertinence de quitter la proportionnelle pour aller vers le scrutin majoritaire.

« Nous estimons que ces genres de débats structurels doivent avoir lieu parce que le citoyen se sent de plus en plus écarté de cette élection des gouverneurs de province. On doit penser comment est-ce qu’on peut donner l’opportunité à un parti ou regroupement politique d’avoir une majorité au parlement plus confortable qui pourra lui permettre de bien fonctionner », suggère-t-il.

 

 

RO/CR

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here