Le personnel féminin du SENAREC célèbre la journée internationale de la femme

0
185

Par Oscar BISIMWA

Les femmes du Secrétariat national pour le renforcement des capacités (SENAREC) ont commémoré, ce lundi 25 mars 2019, la journée internationale de la femme célébrée à travers le monde, le 08 mars de chaque année.

Comme l’année précédente, les femmes du SENAREC, toutes belles et de pagnes vêtues se sont regroupées dans la salle des réunions de cette structure technique du Ministère du Plan, pour partager, dans un débat interactif, des idées relatives à l’épanouissement de la femme en République démocratique du Congo et au SENAREC en particulier.

Prenant la parole devant un parterre de femmes accompagnées de quelques hommes de la maison, le Coordonnateur ad intérim du Secrétariat national pour le renforcement des capacités, Benjamin Bonge Gibende a indiqué que les femmes ont un rôle primordial à jouer dans la réussite de la mission qui incombe à sa structure, Guichet unique en matière de renforcement des capacités en République démocratique du Congo.

L’occasion faisant le larron, le Coordonnateur par intérim a remercié tous les agents, les femmes en particulier, pour leur engagement dans les activités du SENAREC et a dit compter sur la junte féminine pour porter toujours haut l’étendard du SENAREC.

Benjamin Bonge a ainsi invité les femmes à une implication totale et assidue dans la mise en œuvre de différentes activités et les a appelées à une étroite collaboration avec leurs collègues de sexe masculin pour relever les défis énormes auxquels le SENAREC est appelé à faire face.

Au nom de toutes ses collègues, Mimie Modjaka, Assistante à la coordination, a remercié le Coordonnateur ai pour l’attention particulière qu’il accorde aux femmes de cette organisation. « Il vous souviendra que les années précédentes, cette cérémonie a été appuyée par le Ministère, et les pagnes que nous avions portés nous avaient été envoyés de la tutelle. Cette année, tout ce qui est fait l’est avec les moyens de bord », a-t-elle rappelé. Mimie Eyima Modjaka a ensuite plaidé en faveur d’une représentation plus significative des femmes dans les activités phares du SENAREC, sous les acclamations de ses paires en signe d’adhésion collective à ce plaidoyer.

Pour lier l’utile à l’agréable, les femmes du SENAREC se sont retrouvées autour d’un repas de cœur avec leurs collègues hommes. Il était question, à travers ce buffet, de leurs propres mains préparé, de renforcer le sentiment d’appartenance à cette organisation et la cohésion entre les membres de son personnel.

Qu’est-ce que la Journée internationale des femmes ?

La Journée internationale des femmes est célébrée dans de nombreux pays à travers le monde. C’est un jour où les femmes sont reconnues pour leurs réalisations, sans égard aux divisions, qu’elles soient nationales, ethniques, linguistiques, culturelles, économiques ou politiques. C’est une occasion de faire le point sur les luttes et les réalisations passées, et surtout, de préparer l’avenir et les opportunités qui attendent les futures générations de femmes. La Journée internationale des femmes est apparue dans le contexte des mouvements sociaux au tournant du XXe siècle en Amérique du Nord et en Europe.

Depuis ces premières années, la Journée internationale des femmes a pris une nouvelle dimension mondiale dans les pays développés comme dans les pays en développement. Le mouvement féministe en plein essor, qui avait été renforcé par quatre conférences mondiales sur les femmes organisées sous l’égide de l’ONU, a aidé à faire de la célébration de cette Journée le point de ralliement des efforts coordonnés déployés pour exiger la réalisation des droits des femmes et leur participation au processus politique et économique.

Un pas dans l’histoire du « 08 mars »

Au début du XXe siècle, des femmes de tous pays s’unissent pour défendre leurs droits.

L’origine de cette journée s’ancre dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, qui agitèrent l’Europe et le monde occidental, au début du XXe siècle.

La création d’une « Journée internationale des femmes » est proposée pour la première fois en 1910, lors de la conférence internationale des femmes socialistes, par Clara Zetkin, et s’inscrit alors dans une perspective révolutionnaire.

La date n’est tout d’abord pas fixée, et ce n’est qu’à partir de 1917, avec la grève des ouvrières de Saint Saint-Pétersbourg, que la tradition du 8 mars se met en place. Après 1945, la Journée internationale des femmes devient une tradition dans le monde entier.

Jusqu’à nos jours…

La date est réinvestie avec le regain féministe des années 70 et la « Journée internationale des femmes » est reconnue officiellement par les Nations Unies en 1977, puis en France en 1982. C’est une journée de manifestations à travers le monde, l’occasion de faire un bilan.

La Journée des femmes reste aujourd’hui d’une brûlante actualité. Car tant que l’égalité entre les hommes et les femmes ne sera pas atteinte, nous aurons besoin de la célébrer.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here